Connectez-vous

Union africaine : qui pour succéder à Moussa Faki Mahamat ?

Jeudi 16 Mai 2024

La course à la succession du Tchadien Moussa Faki Mahamat, qui quittera son poste à la tête de la Commission de l’Union africaine (UA) en février 2025, est officiellement ouverte. Les candidats, qui ont jusqu’au 6 août pour déposer leur dossier, seront tous issus d’Afrique de l’Est, en vertu du principe de rotation voulu par la réforme des institutions de l’UA. 

 

En vigueur depuis 2018, celui-ci permettra à un ressortissant de cette région de diriger la Commission jusqu’en 2029. 

 

Chef de l’exécutif de l’UA et représentant légal de l’organisation, le président de la Commission est censé être le moteur des grandes orientations du continent, en particulier en ce qui concerne le règlement des crises sécuritaires et le dossier de l’intégration économique au sein de la future zone de libre-échange africaine. 

 

Un rôle dans lequel la Commission montre régulièrement ses limites, faute de moyens financiers et de capacités pour mettre en œuvre ses décisions. Lors de la dernière élection, en 2017, le poste avait échappé de justesse au Kenya. Cette fois, Nairobi entend bien imposer son prétendant : Raila Odinga, l’opposant historique, défait cinq fois à la présidentielle...Trois autres Etats se sont pour l’heure officiellement portés candidats : Djibouti, les Comores et la Somalie. [Le Monde]

Nombre de lectures : 232 fois











Inscription à la newsletter