Connectez-vous

Twitter : comment le Nigéria a réussi à couper les ailes du réseau social

Mardi 18 Janvier 2022

Twitter a accepté une série de conditions pour mettre fin à une interdiction de sept mois au Nigéria, dans ce qui ressemble à une grande victoire pour l'administration du président Muhammadu Buhari dans ses efforts pour réglementer l'internet, selon certains analystes. …
 
Certaines des conditions acceptées par Twitter suscitent des inquiétudes quant à ses futures opérations au Nigéria. "Il est tout à fait inquiétant que Twitter ait pu céder à un arrangement qui permettrait au Nigéria de faire pression sur lui pour qu'il prenne des décisions qu'il ne prendrait pas autrement", explique à la BBC David Greene, directeur de l'ONG américaine Electronic Frontier Foundation (EFF).
 
Selon lui, Twitter aurait dû accepter d'obéir aux lois locales uniquement si elles respectaient les droits de l'homme. M. Greene ajoute que l'accord donne au gouvernement l'avantage d'appliquer les ordres de démantèlement et les demandes de données contre l'entreprise. Les groupes de défense des droits de l'homme affirment que l'administration du président Buhari a l'habitude d'abuser de l'État de droit et de la liberté d'expression, avec un certain nombre de journalistes et d'activistes emprisonnés pour avoir critiqué le gouvernement. (BBC)
Nombre de lectures : 97 fois












Inscription à la newsletter