Connectez-vous

Tensions bilatérales: Ankara rebaptise une avenue près de l'ambassade américaine

Lundi 12 Février 2018

Ankara - Une avenue longeant l'ambassade américaine à Ankara sera rebaptisée du nom de l'opération militaire turque dans le nord de la Syrie contre une milice kurde alliée des Etats-Unis, a annoncé lundi le maire de la capitale turque.

"Nous avons signé la demande nécessaire pour que l'avenue Nevzat Tandogan, qui se situe devant l'ambassade américaine, soit renommée +Rameau d'olivier+", a tweeté le maire d'Ankara, Mustafa Tuna.
Dans un second tweet publié dans la soirée, M. Tuna a affirmé que le changement de nom serait voté lors d'une réunion du Conseil municipal mercredi.

L'adresse de l'ambassade ne devrait toutefois pas changer, puisqu'elle est officiellement située sur le boulevard Atatürk, du nom du fondateur de la république turque, perpendiculaire à l'avenue Nevzat Tandogan.

Nevzat Tandogan a été gouverneur d'Ankara de 1929 à 1946.

La Turquie a lancé le 20 janvier l'opération "Rameau d'olivier" contre les Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde considérée comme "terroriste" par Ankara mais alliée aux Etats-Unis dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI).

Depuis le début de cette offensive, la Turquie a averti à plusieurs reprises les Etats-Unis qu'elle pourrait ensuite avancer vers Minbej, à une centaine de kilomètres à l'est d'Afrine, également contrôlée par les YPG, mais avec des militaires américains à leurs côtés.

Le président Recep Tayyip Erdogan a appelé les soldats américains à se retirer de Minbej pour éviter toute confrontation directe entre les deux pays, alliés au sein de l'Otan.

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson est attendu à Ankara jeudi et vendredi pour y rencontrer son homologue turc Mevlüt Cavusoglu et M. Erdogan.

M. Cavusoglu a estimé lundi que les relations turco-américaines, déjà fortement tendues depuis le putsch manqué de juillet 2016, étaient arrivées à "un moment critique". "Soit nous améliorons nos relations, soit elles vont complètement s'effondrer", a-t-il mis en garde.

Ce n'est pas la première fois qu'Ankara recourt à la "diplomatie de la rue" : début janvier, la capitale turque avait rebaptisé la rue où se situe l'ambassade des Emirats arabes unis d'après le nom d'un dignitaire ottoman, Fahreddin Pacha, qui avait été critiqué par le chef de la diplomatie des Emirats, Abdallah ben Zayed Al-Nahyane.
 
 
 
Nombre de lectures : 35 fois









Inscription à la newsletter