Connectez-vous

RDC : le douloureux témoignage d’un rescapé de l’attaque meurtrière des ADF

Mardi 11 Juin 2024

Dimanche, l’atmosphère était très lourde dans le cimetière de Mabalako où les membres des familles, inconsolables, ont inhumé leurs proches, 22 personnes au total, victimes de l’attaque revendiquée par les rebelles des Forces démocratiques alliées ou ADF à Masala dans la province de Baswgha-Madiwe à Béni dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). 

 

Mwindo Junior est rescapé, l’une des personnes qui ont réussi à se sauver lors de l’attaque des ADF, mais qui a aussi perdu des proches dans ces tueries. Il raconte : « Quand les rebelles sont venus dans notre village, nous avons cru que ce sont des patriotes Wazalendo qu’on attendait la veille ». 

 

Les Wazalendo sont des groupes organisés par l’armée pour défendre les populations civils contre les rebelles et autres groupes armés. … 

 

« Si cette violence persiste, elle risque d’aggraver davantage la situation humanitaire déjà précaire dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, où plus de 900 000 personnes nouvellement déplacées ont été enregistrées entre janvier et avril 2024, portant le nombre total de déplacés dans ces trois provinces à plus de 5,6 millions, pour un total de 7,3 millions dans le pays », déclare Bruno Lemarquis, le Coordonnateur humanitaire en République démocratique du Congo (RDC). 

 

Il appelle les groupes armés à respecter leurs engagements en vertu du droit international humanitaire et des droits de l’Homme, en protégeant les civils. [BBC]

Nombre de lectures : 141 fois











Inscription à la newsletter