Connectez-vous

Nigeria : la bataille contre les « SIM fantômes »

Lundi 25 Janvier 2021

Dans la lutte contre le terrorisme, le Nigeria veut au moins gagner la bataille contre les « SIM fantômes ». Jusqu'à présent, les données personnelles et les informations biométriques étaient collectées séparément par une douzaine d'agences fédérales et par des agences étatiques. Depuis une dizaine d'années, le gouvernement essaie de centraliser toutes ces informations avec le projet du numéro d'immatriculation unique (NIN).
 
En effet, dans le contexte d'insécurité globale avec un groupe Boko Haram toujours actif, Abuja estime qu'une carte nationale d'identité dotée d'un numéro d'immatriculation permettrait de lutter contre le terrorisme en plus de mieux planifier les politiques publiques budgétaires. Car il a été prouvé et pas seulement au Nigeria que les terroristes se servaient de lignes téléphoniques non identifiées pour perpétrer des attentats. Logique, car si les autorités mettaient la main sur leur téléphone, elles ne pouvaient en général pas remonter jusqu'à eux. (Le Point)
 
Nombre de lectures : 87 fois












Inscription à la newsletter