Connectez-vous

Marine Le Pen refuse d'être entendue sur les assistants du FN

Vendredi 24 Février 2017

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a refusé de se rendre mercredi à une convocation de la police dans l'affaire des assistants parlementaires du Front national au Parlement européen, a-t-on appris auprès de son avocat et de source judiciaire.
 
La dirigeante du parti d'extrême droite était convoquée à Nanterre dans le cadre d'une audition libre, a précisé son avocat, Me Rodolphe Bosselut, confirmant une information du Monde.
 
Marine Le Pen "a été convoquée mercredi par une convocation dont elle a pris connaissance le mardi soir tard à son retour du Liban", a-t-il dit à Reuters.
 
"Elle considère que le risque c'est l'instrumentalisation de la justice durant la campagne électorale", a-t-il ajouté.
 
"Elle se rendra à toute convocation après les élections", a-t-il assuré, refusant de préciser s'il parlait des élections présidentielles ou législatives.
 
 
Nombre de lectures : 39 fois












Inscription à la newsletter