Connectez-vous

Le paiement en cryptomonnaies proposé dans un centre commercial parisien, une première en France

Lundi 6 Juin 2022

A partir de mercredi 8 juin, les clients du centre commercial parisien Beaugrenelle (Paris XV) pourront utiliser des cryptomonnaies pour régler les achats dans toutes les boutiques et tous les restaurants. Environ 6% des ménages français a investi dans des cryptomonnaies comme le bitcoin, selon une étude de la Banque centrale européenne publiée en mai 2022.

Bitcoin, Tether ou encore Ether : les cryptomonnaies  attirent de plus en plus les particuliers.
Pourtant, c'est parfois compliqué de les utiliser pour les dépenses de la vie quotidienne. Le centre commercial parisien Beaugrenelle (Paris XV) propose à partir du mercredi 8 juin à ses clients de régler les achats en cryptomonnaies. Si ce moyen de paiement est proposé dans plusieurs centaines de commerces à travers le pays, c'est une première pour un centre commercial.
 
«Le centre proposera ainsi à ses clients d’utiliser leurs cryptomonnaies pour régler leur carte-cadeau, utilisable dans toutes les boutiques et tous les restaurants des bâtiments Magnetic et Panoramic de la rue Linois du XVe arrondissement de la capitale », explique le centre commercial dans le communiqué de presse.

Pour transformer des cryptomonnaies en euros utilisables dans les boutiques et les restaurants, les clients devront obligatoirement acheter des cartes cadeaux par l’intermédiaire de l’application Lyzi. En clair, le paiement en cryptomonnaie passe par une transformation en euros et revient à la même chose que transformer ses cryptomonnaies en euros avant d’aller dans un magasin.

Les cryptomonnaies attirent de plus en plus les particuliers

Les détenteurs de cryptomonnaie s sont de plus en plus nombreux, y compris dans les couches sociales modestes. "Jusqu'à 10% des ménages pourraient posséder des cryptomonnaies" en zone euro, selon l'étude menée par la Banque centrale européenne (BCE) dans six grands pays - Belgique, Allemagne, Espagne, France, Italie et Pays-Bas et publiée en mai 2022. La proportion varie selon les pays étudiés, entre 6% en France, 9% en Allemagne et près de 15% aux Pays-Bas. La dynamique du secteur fait qu'il existe aujourd'hui plus de 16.000 cryptoactifs en circulation, avec dix nouveaux lancés chaque jour en moyenne, selon l'étude.

La plupart des investisseurs privés ont déclaré détenir moins de 5.000 euros de cryptoactifs, avec une légère prédominance des avoirs modestes, soit moins de 1.000 euros. A l'autre extrémité, environ 6% ont confirmé y avoir investi plus de 30.000 euros. Le profil de l'investisseur type: un jeune homme avec un haut niveau d'instruction et de connaissance de la sphère financière.

Ces nouveaux actifs "ne valent rien" et ne reposent sur "aucun havre de sécurité", a averti la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde. En dépit d'évolutions en yo-yo sur le marché, la capitalisation boursière mondiale des cryptoactifs a atteint plus de 2.500 milliards d'euros fin 2021, sept fois plus qu'un an auparavant.

La BCE a récemment plaidé pour une régulation mondiale de ce jeune secteur présentant un risque pour les finances des ménages en particulier. La Federal Trade Commission (FTC), une agence indépendante du gouvernement des Etats-Unis, a diffusé vendredi 3 juin un rapport affirmant que plus d’1 milliard de dollars (933 millions d’euros) avaient été perdus dans des arnaques aux crypto-monnaies depuis début 2021. (Orange & Média Services)
Nombre de lectures : 133 fois












Inscription à la newsletter