Connectez-vous

Le dollar recule face à l'euro, l'inflation américaine au centre de l'attention

Lundi 12 Mars 2018

New York (awp/afp) - Le dollar perdait du terrain face à l'euro lundi à l'entame d'une semaine marquée par plusieurs indicateurs sur l'inflation aux Etats-Unis, quelques jours après un rapport sur l'emploi montrant une croissance modérée des salaires dans le pays.

Vers 19H10 GMT (20H00 à Paris), l'euro valait 1,2338 dollar, contre 1,2307 dollar vendredi vers 22H00 GMT.

La monnaie unique européenne se repliait face à la devise japonaise, à 131,20 yens contre 131,46 yens vendredi soir.

Le billet vert baissait aussi face à la monnaie nipponne à 106,34 yens contre 106,82 yens vendredi.

"Le marché attend de savoir dans quelle direction va l'inflation américaine" après un rapport sur l'emploi vendredi, a commenté Sireen Harajli de Mizuho.

Ce rapport mensuel a fait état d'un ralentissement de la croissance des salaires des travailleurs en comparaison avec le mois précédent.
 

Cette donnée a pesé sur la devise américaine car elle suggère une inflation moins forte et donc des chances de voir la banque centrale américaine (Fed) monter ses taux moins agressivement. Or, les hausses de taux d'intérêt rendent le dollar plus attractif car plus rémunérateur.

Les cambistes étaient donc dans l'attente de la publication de l'indice mensuel des prix à la consommation mardi et de celui des prix à la production mercredi.

"Cette semaine les marchés vont continuer à jouer au pronostic du nombre de hausses de taux cette année" ont résumé les analystes de Western Union.

Côté européen, une deuxième estimation de l'inflation du mois de février sera publiée vendredi.

Dans le même temps, nombre de cambistes restaient attentistes face aux menaces de guerre commerciale après la décision du président américain Donald Trump d'imposer des droits de douane de respectivement 10% et 25% sur l'aluminium et l'acier importés.

"Il y a la possibilité que l'inquiétude refasse surface si l'Union européenne ou la Chine décidait de contre-attaquer et d'imposer leurs propres droits de douane sur des importations de biens ou de services américains", a expliqué Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

L'UE, par l'intermédiaire de sa commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström, a promis lundi de se défendre face à ceux qui veulent l'"intimider" par des mesures protectionnistes.

Le président américain Donald Trump a assuré que son secrétaire au Commerce Wilbur Ross allait discuter avec les représentants de l'UE de "l'élimination des importantes barrières douanières et tarifs qu'ils utilisent contre les USA".

"La réaction (des cambistes) semble mesurée pour le moment. Car au fond, si l'Europe et la Chine décident finalement de ne pas prendre leur revanche, l'effet de ces taxes sur le commerce mondial serait très mince", a tempéré Mme Harajli.

La monnaie chinoise a terminé à 6,3295 yuans pour un dollar à 15H30 GMT contre 6,3344 yuans pour un dollar vendredi à 15H30 GMT.

L'once d'or a fini à 1.319,15 dollars au fixing du soir, contre 1.320,60 dollars au fixing de vendredi soir.

Le bitcoin valait 9.207,35 dollars contre 9.004,83 dollars vendredi vers 22H00 GMT, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.
Nombre de lectures : 68 fois









Inscription à la newsletter