Connectez-vous

Le Qatar assigne les Emirats devant la CIJ au sujet du boycott

Lundi 11 Juin 2018

LONDRES (Reuters) - Le Qatar a annoncé lundi qu'il assignait les Émirats arabes unis (EAU) devant la Cour internationale de justice (CIJ) des Nations Unies pour "violations" des droits de l'homme.

Les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite, Bahreïn et l'Égypte ont imposé un boycott au Qatar en juin 2017. Ils ont rompu leurs relations diplomatiques et leurs liaisons en matière de transport avec Doha qu'ils accusent de soutenir le terrorisme.

Doha nie ces accusations et estime que ce boycott vise à le priver de sa souveraineté.
"Comme indiqué en détail dans la demande du Qatar à la Cour internationale, les EAU sont à la tête de ces actions, qui ont eu un effet dévastateur sur les droits humains des Qataris et des habitants du Qatar", déclare le gouvernement qatari dans un communiqué, évoquant notamment des expulsions de Qataris des EAU.

Le Qatar estime que les agissements des EAU constituent une violation de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale (CERD), dont les Émirats arabes unis et le Qatar sont tous deux signataires.

L'Arabie saoudite, Bahreïn et l'Egypte ne sont partie à cette convention.
Le Qatar réclame notamment un dédommagement financier aux Émirats arabes unis, sans en préciser le montant.
Nombre de lectures : 51 fois









Inscription à la newsletter