Connectez-vous

L'euro recule face à un dollar aidé par des données américaines

Jeudi 31 Août 2017

L'euro recule face à un dollar aidé par des données américaines
New York (awp/afp) - L'euro perdait du terrain face au dollar mercredi, le billet vert se renforçant après de bonnes données américaines sur l'emploi et la croissance alors que les craintes liées à la Corée du Nord s'atténuaient.

Vers 21H00 GMT (23H00 HEC), l'euro valait 1,1882 dollar, contre 1,1974 dollar mardi vers 21H00 GMT. La monnaie européenne était montée mardi jusqu'à 1,2070 dollar, au plus haut depuis janvier 2015.

La devise européenne reculait un peu face à la devise nippone, à 131,04 yens contre 131,41 yens mardi soir, après avoir atteint vers 07H00 GMT 131,71 yens, son niveau le plus fort depuis février 2016.

Le dollar montait face à la monnaie japonaise, à 110,29 yens contre 109,75 yens mardi soir.

Le rebond du billet vert, qui avait commencé en fin de séance américaine mardi, s'est poursuivi en Asie puis en Europe "alors que s'atténuaient les craintes liées au lancement d'un missile au-dessus du Japon par la Corée du Nord", a souligné Marc Chandler de Brown Brothers Harriman.

Le dollar s'est un peu plus renforcé après la diffusion de données de bonne tenue sur la santé de l'économie des Etats-Unis.

Les créations d'emplois dans le secteur privé en août dans le pays se sont établies à 237.000, selon les données de la société de services informatiques ADP, contre 180.000 créations attendues par les analystes. De bon augure avant la publication vendredi du rapport mensuel officiel sur le marché de l'emploi et du chômage aux Etats-Unis.

Par ailleurs, la croissance du produit intérieur brut américain s'est établie à 3,0% au deuxième trimestre en rythme annualisé.

"Les marchés étaient inquiets des tensions géopolitiques, mais avec les données de ce jour et les propos étonnamment calmes du président Donald Trump de la veille, les investisseurs reprennent un peu d'appétit pour le risque", a noté Dennis de Jong, analyste chez UFX.com.

Pour Fawad Razaqzada de Forex.com, le repli de la monnaie unique face au billet vert "peut aussi être simplement lié au fait que l'euro a rencontré de la résistance importante au seuil des 1,20 dollar".

"Pour l'instant, la force de l'euro face au dollar ces derniers mois est principalement due à la monnaie européenne, car la Banque centrale européenne (BCE) évite de s'opposer frontalement à la vigueur de la monnaie unique", ont avancé les analystes de Bank of America Merrill Lynch.

Ces derniers ont revu à la hausse leurs prévisions sur l'euro, mais estiment cependant que la fin de l'année pourrait voir la monnaie européenne perdre un peu de terrain.

"Les marchés parient de façon disproportionnée sur une mauvaise surprise de la Fed (qui remettrait à plus tard sa hausse des taux, NDLR) contre la BCE (qui commencerait à normaliser son programme ultra-accommodant, NDLR)", ont-ils prévenu.

Les cambistes "considèrent que les chiffres sur la confiance économique dans la zone euro (au plus haut en 10 ans en août, NDLR) et sur l'inflation en Allemagne (qui a un peu accéléré en août, NDLR) apportent à la BCE des raisons d'annoncer son intention de diminuer son programme de rachat d'actifs la semaine prochaine", a souligné Kathy Lien de BK Asset Management.

Les responsables de la banque centrale doivent se réunir le 7 septembre.

Vers 21H00 GMT, la livre britannique remontait face à l'euro, à 91,94 pence pour un euro, est se stabilisait face au dollar, à 1,2924 dollar pour une livre.

La monnaie suisse baissait face à l'euro, à 1,1442 franc pour un euro, comme face au dollar, à 0,9639 franc pour un dollar.

Le bitcoin évoluait à 4.565,34 dollars contre 4.597,01 dollars mardi soir.

La devise chinoise valait 6,5940 yuans pour un dollar vers 15H30 GMT, ayant atteint vers 02H50 GMT 6,5804 yuans, son niveau le plus fort depuis 14 mois, contre 6,5963 yuans pour un dollar mardi à 15H25 GMT.

L'or s'échangeait pour 1.308,50 dollars l'once au fixing du matin, contre 1.318,65 dollars au fixing de la veille.
Nombre de lectures : 95 fois











Inscription à la newsletter