Connectez-vous

L'Angola tente d'apaiser les tensions dans l'est de la RDC

Jeudi 23 Juin 2022

Le conflit entre la République démocratique du Congo et ses voisins, le Rwanda et l'Ouganda, ne date pas d'hier. Dans la région des Grands Lacs, les tensions raciales et la convoitise des richesses minières ont entraîné l'apparition de plusieurs milices rebelles dans la région du Nord-Kivu.
 
Né en 2012, le mouvement du 23 mars a rapidement occupé une grande partie de la province avant d'être défait et dissous dans le cadre d'un accord de paix régional signé à Nairobi en décembre 2013. Alors désarmés, la plupart des rebelles du M23 sont déplacés dans des camps en Ouganda.
 
"Les rebelles disent que le gouvernement n'a pas respecté l'accord qui a été signé à l'époque avec Joseph Kabila Fils, et donc à ce moment-là, en 2021, le mouvement a refait surface et a repris très violemment", explique l'analyste politique Albino Pakisi.
 
"Entre-temps, les forces internationales et le gouvernement congolais lui-même disent que l'Ouganda, mais aussi le Rwanda à travers son président Paul Kagame, soutiennent ce mouvement rebelle en fournissant des armes et des munitions pour favoriser l'instabilité dans l'Est." Présidant la Conférence internationale de la Région des Grands Lacs, l'Angola a multiplié les tentatives pour pacifier la région. (AfricaNews)
Nombre de lectures : 74 fois












Inscription à la newsletter