Connectez-vous

L'Afrique reste le continent où les journalistes sont le plus durement réprimés

Mardi 4 Mai 2021

C'est notamment le cas en Afrique du Nord. En Algérie et au Maroc, la liberté de la presse ne cesse d'être entravée alors qu'en Libye, il est extrêmement difficile d'exercer le métier. Condamnations de journalistes, blocages de médias en ligne, adoptions de lois visant à limiter la liberté d'informer...
 
L'Algérie est aux yeux de Reporters sans frontières, l'un des plus mauvais élèves du continent en matière de liberté de la presse. Le pays a perdu 27 places en six ans et se classe désormais au 146ème rang mondial. La mesure de grâce présidentielle dont a bénéficié en février Khaled Drareni, le directeur du site d'information Casbah Tribune, ne doit pas faire oublier que le journaliste a passé onze mois en détention et qu'il n'en pas terminé avec la justice. (RFI)
Nombre de lectures : 67 fois













Inscription à la newsletter