Connectez-vous

GAMBIE: Les forces de sécurité débarquent au siège de la commission électorale et expulsent son président

Mardi 13 Décembre 2016

Selon l’agence Reuters, les forces de sécurité gambiennes qui sont restées fidèles au président Yaya Jammeh vaincu à l’élection présidentielle du 1er décembre ont débarqué au siège de la commission électorale indépendante (CEI) mardi matin pour prendre le compte contrôle du bâtiment. Elles en ont ensuite interdit l’accès aux employés. Ces informations ont été livrées par le président de la CEI, Alieu Momarr Njai (à gauche sur la photo). Lui-même a été sommé de quitter les lieux.

"Les soldats sont entrés dans mon bureau (...) et m'ont ordonné de partir", a-t-il dit à Reuters, en ajoutant qu'il craignait pour sa sécurité.

Ce coup de force intervient alors que le quartet de chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ont commencé à arriver mardi à Banjul avec pour seul et unique objectif de convaincre le président Yaya Jammeh d’accepter définitivement le verdict des urnes, des résultats qu’il avait pourtant avalisés et pour lesquels il avait félicité son challenger, Adama Barrow.

La mission conduite par Ellen Johnson-Sirleaf (Libéria) en compagnie de Muhamadu Buhari (Nigeria), Ernest Bai Koroma (Sierra Leone) et le futur ex président du Ghana John Dramani Mahama est considérée comme l’ultime chance de préserver la stabilité de la Gambie. Au pire, le président de la commission de la Cedeao, Marcel Da Souza, n’a pas écarté le recours à une intervention militaire pour rétablir la légalité constitutionnelle issue du scrutin du 1er décembre. (Impact)
 
Nombre de lectures : 154 fois









Inscription à la newsletter