Connectez-vous

Burundi : le principal parti d'opposition suspendu

Jeudi 8 Juin 2023

Le principal parti d'opposition au Burundi, le Conseil national pour la liberté (CNL), a vu ses activités suspendues par le ministère de l'Intérieur en raison d'"irrégularités" lors de ses deux derniers congrès, a-t-on appris dans une lettre rendue publique mardi.
 
La direction du parti a dénoncé auprès de l'AFP "une violation grave de la Constitution" et "une tentative de déstabiliser et d'affaiblir le CNL" dans ce pays de la région des Grands Lacs régulièrement pointé du doigt pour des atteintes aux droits humains.
 
Cette décision fait suite à deux congrès - l'un ordinaire le 12 mars et l'autre extraordinaire le 30 avril - visant à doter le parti de nouveaux statuts et règlements intérieurs conformes au nouveau découpage administratif du pays, qui sera effectif en 2025. (Africanews avec AFP)
Nombre de lectures : 239 fois











Inscription à la newsletter