Connectez-vous

Au Sahel, l’Unicef alerte sur une hausse de 70 % des violences contre les enfants

Jeudi 30 Mai 2024

L’Unicef s’est émue mercredi 29 mai d’une augmentation « alarmante » de 70 % des violences graves contre les enfants au Burkina Faso, au Mali et au Niger, pays sahéliens en proie au djihadisme et aux abus d’une multitude d’acteurs armés. 

 

« Au cours des trois derniers mois de 2023, le nombre des violations graves commises à l’encontre des enfants au Sahel central a augmenté de plus de 70 % par rapport aux trois mois précédents », déclare dans un communiqué Gilles Fagninou, directeur de l’Unicef pour l’Afrique de l’Ouest et du centre. 

 

La plupart de ces violations consistent dans le recrutement forcé des enfants dans les groupes armés, l’exploitation à laquelle ils sont soumis, le meurtre et les mutilations, fait-il savoir. Cette « hausse alarmante » doit « cesser pour que les enfants exercent leurs droits fondamentaux à la vie », estime-t-il. 

 

Un rapport en juin 2023 des Nations unies sur l’impact des conflits armés sur les enfants dans le monde faisait état de la mort en 2022 de 423 enfants imputables à des groupes affiliés à l’organisation Etat islamique, à Al-Qaida, mais aussi aux forces de sécurité principalement au Sahel. Le rapport pour 2023 est attendu pour la fin de juin. [Le Monde avec AFP]

Nombre de lectures : 291 fois











Inscription à la newsletter