Connectez-vous

Procès Ousmane Sonko – La plateforme Politique Avenir Senegaal Bi NuBegg exprime son indignation

Samedi 1 Avril 2023

Dr Cheikh Tidiane Dièye, président de la plateforme Politique Avenir Senegaal Bi NuBegg
Dr Cheikh Tidiane Dièye, président de la plateforme Politique Avenir Senegaal Bi NuBegg

COMMUNIQUE


« La plateforme Politique Avenir Senegaal Bi NuBegg a accueilli avec indignation le verdict rendu ce jeudi 30 mars 2023 par le tribunal de Dakar, condamnant Monsieur Ousmane Sonko, Président de Pastet-les Patriotes, à deux mois avec sursis et 200 millions de dommages et intérêts dans procès l’opposant à Monsieur Mame Mbaye Niang.
 
Cette condamnation inique est le résultat d’une procédure qui, du début à la fin, a violé les droits les plus élémentaires d’Ousmane Sonko. La plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg apporte sa solidarité totale à Ousmane Sonko et au parti Pastef-Les-Patriotes. Après les agressions répétées et la violence physique et psychique exercée sur sa personne, au point de lui causer une incapacité temporaire de 10 jours, le blocus répétitif et illégal de son domicile, les intimidations et calomnies,les arrestations systématiques des membres de son parti, c’est à une condamnation sans défense qu’il a eu droit lors de son procès.
 
La plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg regrette que la justice sénégalaise soit devenue méconnaissable depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir. Elle est mise sous la tutelle du pouvoir exécutif et est instrumentalisée par ce dernier. Elle ne peut plus remplir ses missions dans l’impartialité et l’indépendance. Alors qu’elle détourne le regard sur les multiples scandales qui gangrènent des segments entiers de l’administration publique, elle n’hésite pas, d’un autre coté, à s’acharner sur l’opposition, les activistes, les journalistes, la société civile et tous ceux qui osent dénoncer ces scandales. Sans compter les nombreuses plaintes déposées par des acteurs de l’opposition, y compris Sonko lui-même, qui sont restées sans suite, confirmant le parti-pris manifeste de la justice et la logique du deux poids deux mesures dans laquelle elle s’inscrit.
 
Ceux qui auraient dû faire face à la justice et au peuple sénégalais pour rendre compte de la gestion des fonds du PRODAC, bénéficient d’une totale impunité et se présentent comme des victimes.

Condamner un leader politique pour diffamation, pour avoir dénoncé un scandale de malversation financière largement décrit dans un rapport, dont l’accusateur lui-même tout comme le Ministre des finances de l’époque ont publiquement reconnu l’existence, est une prime donnée à l’impunité et à la mal gouvernance.
 
C’est pourquoi le Secrétariat politique national de la Plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg n’accorde aucun crédit à ce jugement qui ne constitue qu’un acte de plus dans la stratégie de Macky Sall pour affaiblir Ousmane Sonko et toute l’opposition sénégalaise afin s’aménager la possibilité d’une troisième candidature qui, dans tous les cas, est politiquement inacceptable, légalement condamnable et moralement blâmable. 
 
La plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg appelle le peuple sénégalais à maintenir sa mobilisation et sa détermination à faire face à Macky Sall. Elle appelle, en outre, les partis et mouvements de l’opposition, les mouvements citoyens, syndicats, organisations de la société civile et tous les démocrates et républicains soucieux du devenir du Sénégal à constituer un large front pour sauver la démocratie sénégalaise et défendre l’intérêt vital du pays. »
Fait à Dakar le 31 mars 2023
Nombre de lectures : 234 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter