Connectez-vous

Offensive contre la Chine - Biden reconnaît officiellement deux territoires du Pacifique

Lundi 25 Septembre 2023

Les îles Cook et Niue sont désormais des «États souverains et indépendants» pour les États-Unis, qui veulent affirmer leur présence dans la région.

 

Joe Biden, qui veut affirmer la présence américaine face à la Chine dans le Pacifique, a annoncé lundi qu’il reconnaissait officiellement comme «États souverains et indépendants» deux territoires du Pacifique, les îles Cook et Niue (Nioué).

 

Le président américain, qui reçoit lundi à la Maison-Blanche de nombreux dirigeants d’îles du Pacifique, a rappelé dans un communiqué que les îles Cook avaient «une longue histoire de coopération» avec les États-Unis, et estimé que Niue (Nioué), ce petit territoire aussi appelé «le rocher de Polynésie», jouait «un rôle important et constructif» dans le Pacifique, en particulier en matière de lutte contre le changement climatique.

 

Niue, minuscule État autonome, peuplé de seulement 1700 habitants et en libre association avec la Nouvelle-Zélande, vient de lancer une initiative originale afin de protéger son écosystème: offrir de parrainer, pour 140 euros, la protection d’un km2 du Pacifique.

 

Concernant les îles Cook, Joe Biden a rappelé dans son communiqué que les États-Unis y avaient construit des pistes d’aéroport.

 

Lutte contre le réchauffement climatique

 

La reconnaissance officielle de cet archipel de quelque 17 000 habitants doit, selon la Maison-Blanche, permettre en particulier de mieux lutter contre la pêche illégale, et aussi contre le changement climatique, deux préoccupations communes à de nombreux micro-Etats du Pacifique.

 

Le président américain organise lundi et mardi le deuxième «Sommet des États-Unis et du Forum des îles du Pacifique», quasiment un an jour pour jour après la première édition, qui avait aussi eu lieu à Washington.

 

L’exécutif américain doit annoncer à cette occasion, selon de hauts responsables, une empreinte diplomatique plus forte, des projets d’infrastructure, et une coopération maritime renforcée.

 

«Il est évident que la Chine joue un certain rôle dans tout cela, il est évident que ses ambitions et son influence dans cette région sont une raison pour nous de poursuivre notre offensive stratégique», a déclaré une haute responsable de la Maison-Blanche, qui a requis l’anonymat, lors d’un entretien avec la presse. [AFP]

 
Nombre de lectures : 179 fois











Inscription à la newsletter