Connectez-vous

Le pouvoir tchadien de nouveau menacé depuis le sud du pays

Mardi 24 Janvier 2023


Plusieurs témoignages confirment l'existence d'une rébellion dans le sud du Tchad. Celle-ci aurait reçu du renfort depuis le "jeudi noir". Les Tchadiens accueillent dans l'inquiétude, ces informations faisant état de la naissance d'une nouvelle rébellion. Selon certaines sources, les membres de cette rébellion seraient des leaders sudistes qui seraient mécontents de la gestion du pays et de la répression des manifestations du 20 octobre.
 
Pour d'autres observateurs, c'est un ancien mouvement qui tente de se réorganiser pour mieux s'affirmer sur le terrain. L'opposition politique, pour sa part, appelle à privilégier la voix démocratique. Officiellement, le gouvernement tchadien n'a pas réagi au sujet de la présence d'une nouvelle rébellion dans le Sud.
 
Mais l'information a été confirmée par le général Ahmat Dari Bazine, gouverneur de la province du Logone Oriental, au cours d'une interview accordée au journal en ligne tchadien Alwihda Info. Celui-ci a déclaré que l'existence d'une rébellion dans la région méridionale est réelle. Il a même annoncé l'arrestation d'une soixantaine de jeunes hommes qui seraient passés aux aveux. Selon lui, cette rébellion est la suite logique des évènements du 20 octobre 2022, et son chef se trouverait en territoire centrafricain. (DW)
Nombre de lectures : 60 fois












Inscription à la newsletter