Connectez-vous

Gaza: la France "condamne les violences" (Elysée)

Lundi 14 Mai 2018

Paris - La France a condamné lundi "les violences" après la mort de 52 Palestiniens tués par l'armée israélienne lors de manifestations et de heurts contre le transfert à Jérusalem de l'ambassade des Etats-Unis en Israël, a indiqué l'Elysée.

Le président Emmanuel Macron "parlera à tous les acteurs de la région dans les prochains jours", a précisé la présidence française.
 
 
M. Macron avait "alerté et mis en garde sur les répercussions" de la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, a-t-elle rappelé.

Le 6 décembre, il avait qualifié de "regrettable" la décision prise le même jour par Donald Trump, "que la France n'approuve pas, et qui contrevient au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU".

"Le statut de Jérusalem est une question de sécurité internationale qui concerne toute la communauté internationale, et, je veux l'affirmer clairement, le statut de Jérusalem devra être déterminé par les Israéliens et par les Palestiniens dans le cadre de négociations sous l'égide des Nations Unies", avait-il ajouté devant la presse au cours d'une visite à Alger.

Il avait alors lancé "un appel au calme, à l'apaisement, et à la responsabilité de tous. Nous devons éviter à tout prix les violences et privilégier le dialogue".

Des dizaines de milliers de Palestiniens de Gaza ont protesté à la frontière avec l'Etat hébreu contre l'inauguration le même jour à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël.

Les nouveaux morts palestiniens font de lundi la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de l'été 2014 dans l'enclave palestinienne.
Nombre de lectures : 86 fois









Inscription à la newsletter