Connectez-vous

DOING BUSINESS 2017: Le Sénégal améliore son climat des affaires

Mercredi 26 Octobre 2016

Cette année, le Sénégal passe sous la barre des 150 dans le classement mondial Doing Business in 2017. En effet, le Sénégal se classe cette année à la 147e position sur 190 économies (par rapport aux 189 économies l’année passée, suite à l’inclusion de la Somalie dans le classement mondial). Cette amélioration est rendue possible notamment par une évolution de la méthodologie, qui prend en compte d’avantages de pratiques administratives et réglementaires, ainsi qu’au travers des 4 réformes mises en œuvre au cours de l’année passée. Ces réformes incluent notamment :
 
  • Facilitation de l’enregistrement des titres de propriété plus facile, grâce à une augmentation de la transparence du registre et du cadastre.
  • Amélioration de l'accès à l'information sur le crédit avec l’opérationnalisation d’un nouveau bureau de crédit.
  • Réduction des coûts relatifs au paiement des impôts avec la réduction du plafond maximal de l'impôt sur le revenu des sociétés et de la mise en œuvre des systèmes de comptabilité et de gestion administrative plus efficaces.
  • Amélioration des procédures collectives d’apurement du passif facilitée par l'introduction d'une nouvelle procédure de conciliation pour les entreprises en difficultés financières et une procédure de règlement préventif simplifié pour les petites entreprises.
 
Au niveau de la “distance à la frontière”, le Sénégal améliore son score en passant de 49.85 à 50.68. Cela signifie que le Sénégal a amélioré son climat des affaires par rapport aux meilleures pratiques mondiales, appelées « frontière réglementaire ».
 
L’île Maurice, le leader
 
Une fois de plus, l’île Maurice est l’économie la mieux classée de la région avec un rang mondial de 49e, se classant particulièrement bien dans les dimensions de la protection des actionnaires minoritaires et de l’obtention d’un permis de construire, respectivement à la 32eet à la 33eplace. Il faut 156 jours en moyenne sur l’île Maurice pour achever le processus d’obtention d’un permis de construire pour une construction simple, comparéà186 jours en France et 222 jours en Australie.
 
Ailleurs en Afrique sub-saharienne, le Rwanda se classe au 56e rang mondial, le Botswana 71e et l’Afrique du Sud 74e. Pour la première fois, le rapport Doing Business couvre la Somalie, ce qui amène à 190 nombre total des économies étudiées par le rapport. La Somalie se trouve à la190e place.
 
Les données de Doing Business constatent des améliorations continues à mesure que les gouvernements poursuivent la mise en œuvre de leurs programmes de réforme. Par exemple, il faut maintenant en moyenne de 27 jours pour créer une entreprise en Afrique subsaharienne, contre 37 jours il y a cinq ans.

« Bien qu’il reste encore beaucoup à faire dans la région pour la rendre plus favorable aux entreprises, on constate des améliorations constantes dans plusieurs économies de la région » a déclaré Rita Ramalho, Manager du projet Doing Business. « C’est très encourageant, à la fois pour les entrepreneurs locaux et pour le monde des affaires dans son ensemble, de voir l’Afrique sub-saharienne adopter un nombre record de réformes »
(source : Banque mondiale)
 
 
Nombre de lectures : 114 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter