Connectez-vous

Crise au Soudan : l’OMS alerte sur l’attaque d’un hôpital clé du Darfour

Mardi 11 Juin 2024

De nouvelles violences meurtrières dans la ville assiégée d’Al Fasher au Soudan ont contraint un grand hôpital à fermer ses portes au cours du week-end après que des soldats aient pris d’assaut l’établissement, ce qui a amené l’agence sanitaire mondiale des Nations unies à s’alarmer lundi des graves conséquences pour les malades et les blessés. 

 

« L’Organisation mondiale de la santé (OMS) est consternée par la récente attaque contre l’hôpital Sud, le seul établissement doté d’une capacité chirurgicale à Al Fasher, au Darfour », a déclaré l’agence onusienne dans un message publié sur le réseau social X. 

 

« La fermeture de l’hôpital à la suite de l’attaque a poussé les deux autres hôpitaux de la ville à dépasser leur capacité, ce qui limite encore l’accès aux services vitaux ». 

 

Selon certaines informations, l’hôpital a dû fermer ses portes après que des soldats des Forces de soutien rapide sont entrés dans le bâtiment et ont ouvert le feu. L’ONG qui aide à gérer l’hôpital, Médecins Sans Frontières (MSF), a déclaré sur X que les combattants armés avaient volé du matériel et une ambulance. [ONU Info]

Nombre de lectures : 108 fois











Inscription à la newsletter