Connectez-vous

Trois mois après Bohoma, l'armée tchadienne à nouveau meurtrie par une attaque jihadiste  11/07/2020

L'armée tchadienne est à nouveau meurtrie par une attaque jihadiste trois mois après avoir assuré avoir chassé les éléments de Boko Haram de son territoire: Mercredi, au moins huit de ses soldats ont été tués et une dizaine blessés au passage de leur véhicule sur une mine.
 
L'armée du maréchal Idriss Déby Itno n'avait pas essuyé de perte sanglante depuis la terrible attaque d'une de ses bases à Bohoma le 23 mars, où 98 soldats avaient péri. Dans la foulée, elle avait lancé une vaste offensive militaire en représailles, jusqu'en profondeur au Niger et au Nigeria.
 
A son terme, le président Déby, au pouvoir depuis trente ans, avait assuré qu'il n'y avait "plus un seul jihadiste sur l'ensemble de la zone insulaire" de la province du lac au Tchad. (AFP)
 

Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter