Connectez-vous

Des journalistes s’engagent à lutter contre la désinformation dans un contexte de guerre en Ituri  13/06/2024

Une soixantaine de journalistes des radios communautaires de Bunia et de l'intérieur de la province de l’Ituri se sont engagés à lutter contre la désinformation qui constitue une menace pour la paix surtout dans cette province frappée par des conflits armés depuis deux décennies. 

 

Ces chevaliers de la plume et du micro ont pris cet engagement mercredi 12 juin, au terme de trois jours de formation portant sur la lutte contre les discours de haine et sur le fact checking qui se définit comme la vérification approfondie des informations. Cet atelier a été organisé sous le lead de Radio Okapi (radio onusienne), dans le cadre de son projet d’appui aux radios communautaires en RDC, avec le financement de l’ambassade de France en RDC. 

 

Ces professionnels des médias venus de quatre territoires de l'Ituri notamment de Djugu, Irumu, Mahagi, Mambasa, ainsi que ceux de Bunia, ont appris des astuces nécessaires pour combattre la désinformation qui impacte le bon traitement de l’information et qui constitue une menace pour leur métier. [Radio Okapi]


Plus de 120 millions de déplacés en 2023, le HCR sonne l'alarme  13/06/2024

Le nombre de personnes déplacées dans le monde a atteint un niveau record, selon le rapport annuel du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Avec 120 millions de personnes forcées de fuir en 2023, le rapport souligne une crise humanitaire mondiale croissante, mettant en lumière les défis et les négligences face aux déplacements forcés. 

 

Dans son rapport, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés a révélé que le nombre total de personnes déplacées de force a atteint 120 millions en 2023, soit six millions de plus que l'année précédente, un chiffre équivalent à la population entière du Japon. 

 

Trois quarts de ces personnes vivent dans des pays pauvres ou à revenu moyen, soulignant ainsi l'ampleur du défi mondial des déplacements forcés. [AfricaNews/AP]

 

En Centrafrique, un nombre important d'enfants travaillent dans les mines, au péril de leur vie  12/06/2024

Le monde célèbre ce mercredi 12 juin la journée internationale de lutte contre le travail des enfants. En Centrafrique, un nombre important d'enfants ou d'adolescents sont employés dans les mines d'or et de diamants, au péril de leur vie, souvent poussés par leurs parents pour des raisons de pauvreté. 

 

De plus en plus d'adolescents abandonnent l'école pour se consacrer à l'extraction minière. [RFI]

 


Le Sénégal devient officiellement producteur de pétrole  12/06/2024

Le Sénégal est entré dans le cercle des pays producteurs d'hydrocarbures. La compagnie australienne Woodside Energy a annoncé le début de l'extraction de pétrole du champ de Sangomar au large des côtes africaines. Le pays espère obtenir de l'exploitation des hydrocarbures un milliard d'euros par an sur trente ans. 

 

Le champ en eaux profondes, à environ 100 km au sud de Dakar, contient du pétrole et du gaz. Le projet, dont le développement a été lancé en 2020, a nécessité environ 5 milliards de dollars d'investissements, selon la compagnie. Il vise une production de 100.000 barils par jour.… 

 

La production de pétrole et de gaz au Sénégal sera destinée à l'exportation et à la consommation domestique. Elle n'atteindra probablement pas les niveaux des géants mondiaux et africains comme le Nigeria. Mais des revenus en milliards de dollars sont attendus, ainsi qu'une transformation accélérée de l'économie. [TV5Monde]


RD Congo : la majorité des abus contre les enfants au Nord Kivu notée dans les zones de combat (HCR)  11/06/2024

Selon l’Agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR), 164 cas d’abus des droits de l’enfant ont été signalés au cours du mois de mai, dont plus de la moitié (91 cas) étaient des violations graves. Le rapport de situation du HCR fait état de cas de meurtres et mutilation d’enfants (36 % des cas), des actes de violences sexuelles commises contre des enfants (25 %), recrutement/utilisation d’enfants (18 %), et de l’enlèvement des enfants (19 %). 

 

La majorité de ces violations graves (87 %) ont été enregistrées dans les zones de combat, pendant le retrait des acteurs parties au conflit ou dans les zones contrôlées par des groupes armés. 

 

« Ces zones ont connu une recrudescence de meurtres d’enfants par bombes et des violences sexuelles et le recrutement, particulièrement dans la zone de Nyiragongo », a détaillé dans son rapport, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). [ONU Info]


Gabon: Albert Ondo Ossa demande un «retour à l’ordre constitutionnel ou des élections tout de suite»  11/06/2024

Dix mois après le coup d’État, Albert Ondo Ossa demande qu’on publie les vrais résultats de l’élection présidentielle d’août 2023. Après un scrutin entaché de manquements, les autorités avaient proclamé le président Ali Bongo vainqueur, entraînant un coup d’État militaire et sa chute. 

 

Beaucoup estiment qu’Albert Ondo Ossa serait le véritable vainqueur de l’élection. Le professeur d’économie ne s’était pas exprimé depuis septembre dernier, même s’il a participé à une conférence de presse collective la semaine dernière. Il dénonce ce qu’il considère comme des dérives autoritaires de la transition en cours qui doit s’achever en août 2024. [RFI]


RDC: plus de 50 morts dans plusieurs attaques revendiquées par les ADF au Nord-Kivu  10/06/2024

Dans l’est de la République démocratique du Congo, au moins 60 personnes ont été tuées cette semaine dans plusieurs attaques près de l’agglomération de Mangina, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. Les attaques ont été menées et revendiquées par les Forces démocratiques alliées (ADF) affiliés au groupe État islamique. 

 

Ce bilan est le plus important depuis plusieurs mois dans la région en dépit des opérations « Shujaa » menées dans la région par l’armée congolaise appuyée par les troupes congolaises. [RFI]

 

Ouganda : un défenseur de l’environnement retrouvé « mal en point » après 5 jours de disparition  10/06/2024

Un défenseur de l’environnement militant contre un mégaprojet pétrolier de TotalEnergies en Ouganda, disparu depuis mardi, a été retrouvé « mal en point », a affirmé lundi à l’AFP son association, en affirmant qu’il a été arrêté et battu par des militaires. 

 

Dimanche soir, Stephen Kwikiriza « a été jeté le long d’une route à Kyenjojo », à environ 250 kilomètres à l’ouest de la capitale Kampala, a déclaré le directeur de l’Environmental Governance Institute (EIG), Samuel Okulony, dans un message à l’AFP. 

 

Selon les premiers éléments fournis par Stephen Kwikiriza, il a été « battu » par des militaires et « est manifestement mal en point », a-t-il détaillé, ajoutant que le militant est actuellement suivi à l’hôpital de Nsambya. [AFP]

 


Au Kenya, sous l’effet du réchauffement climatique, les chamelles remplacent les vaches  10/06/2024

Trois années de sécheresse ont décimé les cheptels de bovins dans la région de Samburu. Les éleveurs investissent désormais dans les dromadaires, dont le lait, prisé, est de plus en plus consommé. 

 

Lkaraiko Lemalinga la regarde comme la poule aux œufs d’or. « Il m’a fallu trois jours pour réaliser la chance que j’ai eue », sourit ce berger de 47 ans, entouré de ses six enfants. 

 

La femelle dromadaire qu’il a reçue au mois de mars est certes encore trop jeune pour donner du lait, mais elle laisse déjà entrevoir un avenir paisible à sa famille. [Le Monde]


ONU : La Somalie élue au Conseil de Sécurité pour 2025-2026  07/06/2024

Jeudi, lors d’un vote à bulletins secrets à l’Assemblée générale de l’ONU, le Danemark, la Grèce, le Pakistan, le Panama et la Somalie ont été élus pour siéger au Conseil de sécurité pour la période 2025-2026. 

 

Le Conseil de sécurité de l’ONU est composé de 15 membres, dont cinq permanents (États-Unis, Russie, Chine, France et Royaume-Uni), ainsi que 10 pays élus pour deux ans, renouvelés par moitié chaque année, en respectant une répartition géographique équitable. Lors du vote, le Danemark a reçu 184 votes, suivi du Panama avec 183, du Pakistan et de la Grèce avec 182 chacun, et de la Somalie avec 179. 

 

Ahmed Moallim Fiqi, ministre somalien des Affaires étrangères, a déclaré que leur mandat serait axé sur le multilatéralisme et le respect du droit international. Il a également souligné leur engagement à renforcer la coopération entre le Conseil de sécurité et les organisations régionales, notamment l’Union africaine, compte tenu de la présence d’une force de maintien de la paix de l’UA en Somalie...

 

L’adhésion du pays, effective pour deux ans, marque une avancée significative dans les efforts diplomatiques de la Somalie et son rôle sur la scène mondiale.


Tchad: l'ONG «Tournons la page» somme l'ANGE de publier les PV de dépouillement des bureaux de vote  07/06/2024

Au Tchad, la branche tchadienne de l'organisation « Tournons la page » a rendu public ce jeudi 6 juin un long rapport intitulé « Tirs de joie et démocratie en pleurs ». Un mois jour pour jour après la présidentielle du 6 mai, le mouvement citoyen met en cause la crédibilité du scrutin qui avait été remporté par Mahamat Idriss Déby, selon les résultats définitifs de la Cour constitutionnelle. 

 

« Tournons la page » dresse un constat accablant des opérations électorales, ce que conteste l'Agence nationale de gestion des élections. Au Tchad, l'organisation Tournons la page internationale et sa branche tchadienne passent en revue, tout au long de ce rapport d'une quarantaine de pages et de dizaines d'autres consacrées aux annexes, toutes les étapes qui ont mené à la présidentielle du 6 mai dernier. Et ils ne mâchent pas leurs mots. 

 

Mort de Yaya Dillo, un opposant très virulent, dans l'assaut du siège de son parti par l'armée ou encore des dizaines de personnes tuées par des « tirs de joie » des forces de l'ordre lors de la proclamation des résultats provisoires du scrutin, « le processus électoral a été marqué par une grande violence politique », dénoncent les deux organisations qui pointent également un scrutin rendu opaque selon elles « par une série de décisions qui ont empêché toute vérification indépendante des résultats annoncés ». [RFI]


Élections au Rwanda: la liste provisoire des candidats à la présidentielle a été publiée  07/06/2024

Au Rwanda, une semaine après la fermeture du dépôt des candidatures, la Commission électorale nationale a partagé ce jeudi 6 juin la liste provisoire des dossiers retenus pour les élections présidentielle et législatives du 15 juillet prochain. Sur neuf dossiers, seulement trois sont pour l’instant retenus par la Commission électorale, les mêmes qu’au dernier scrutin présidentiel en 2017 : le chef d’État candidat à sa réélection pour un quatrième mandat, Paul Kagame, le député Frank Habineza du Parti démocratique vert, seul parti d’opposition reconnu et Philippe Mpayimana, employé depuis 2021 par le ministère de l’Unité nationale et de l’Engagement civique. 

 

Six dossiers sont rejetés de cette liste provisoire à cause de documents manquants, notamment selon la Commission électorale concernant les 600 signatures de soutien nécessaires pour les indépendants qui ne sont pas affiliés à un parti politique. Parmi eux, l’opposante Diane Rwigara dont la candidature avait déjà été invalidée en 2017. 

 

Les aspirants à l’élection présidentielle ont désormais une semaine pour modifier et compléter leur dossier, avant la publication de la liste définitive le 14 juin prochain. [RFI]


Mali : L’OCHA alerte sur l’insécurité alimentaire touchant plus d’un million de personnes d’ici août  06/06/2024

Plus d’un million de personnes seront confrontées à l’insécurité alimentaire au Mali d’ici août, prévient le bureau des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA). « L’insécurité alimentaire atteint des niveaux alarmants, particulièrement dans les régions du nord et du centre », indique l’OCHA dans son bulletin bimestriel relayé mercredi par les médias. 

 

En 2024, environ 7,1 millions de personnes (sur une population totale de 23 millions) nécessiteront une aide humanitaire, dont plus de la moitié sont des enfants, selon l’OCHA. Le taux de financement du plan de réponse humanitaire, assuré par les donateurs (gouvernements, organisations multilatérales, ONG…), est « au plus bas ». 

 

En mai, le secteur de la sécurité alimentaire n’avait reçu que 10 % des fonds nécessaires, « le taux de financement le plus bas depuis le début de la crise en 2012 », souligne le rapport. [Sahel Intelligence]


Au Sénégal, une loi pour protéger les lanceurs d’alerte est en préparation  06/06/2024

Soucieux d’incarner une rupture avec son prédécesseur, le nouveau président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a promis, au lendemain de son élection le 24 mars, de porter un projet de loi pour la protection des lanceurs d’alerte. Le chef d’Etat, qui dit vouloir œuvrer pour plus de transparence et de bonne gouvernance, a demandé au ministre de la justice Ousmane Diagne de finaliser le texte avant le 15 mai. Son contenu n’a toujours pas été divulgué...

 

En adoptant une telle loi, le Sénégal serait le premier pays d’Afrique francophone à légiférer sur la protection des lanceurs d’alerte. « L’annonce de Bassirou Diomaye Faye est un message fort et pourrait provoquer un effet multiplicateur », espère M. Kandé. 

 

Trois autres pays, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Nigeria, sont en train de travailler à une législation, mais ces initiatives n’ont pas encore abouti et n’émanent pas directement du chef de l’Etat. En Afrique anglophone, seuls onze pays protègent légalement les lanceurs d’alerte...l’absence de législation met les lanceurs d’alerte dans des situations de vulnérabilité, beaucoup sont victimes de représailles juridiques ou professionnelles. [Le Monde]


Niger: des migrants sénégalais refoulés par l'Algérie lancent un appel aux autorités de Dakar  05/06/2024

Une centaine de ressortissants sénégalais coincés au Niger lancent un appel aux autorités de Dakar. Ces candidats à l'émigration clandestine ont été refoulés d'Algérie et abandonnés dans le désert, comme des milliers de personnes chaque année. 

 

Bloqués dans le nord du Niger depuis plusieurs semaines, dans des conditions éprouvantes, ils demandent à pouvoir regagner le Sénégal au plus vite...

 

Nigériens, Maliens, Sénégalais... Toutes nationalités confondues, près de 9 000 personnes sont arrivées à Assamaka, expulsées d'Algérie, selon l'ONG Alarmphone Sahara, entre début janvier et début avril. [RFI]

 

Gabon: les avocats de l'ex-directeur de cabinet d'Ali Bongo boudent son troisième procès  05/06/2024

Au Gabon, les déboires judiciaires de Brice Laccruche-Alihanga se poursuivent. L’ancien directeur de cabinet de l’ex-président Ali Bongo est jugé dans plusieurs affaires depuis fin mai. Ce lundi 3 juin s’est ouvert un troisième procès devant la Cour criminelle spéciale à Libreville. Une affaire dans laquelle il est accusé de détournement de fonds publics et blanchiment au sujet de prestations comptables à la présidence. Or, ses avocats ont décidé de bouder le procès. 

 

Brice Laccruche est cette fois accusé suite au contrat qu’il avait signé avec un expert-comptable, Gérard Fanou, lui-même jugé pour complicité, pour des prestations à la présidence, à hauteur de plusieurs milliards de Francs CFA. Des sommes payées à travers un compte privé de l’ancien président Ali Bongo. 

 

Mardi 4 juin, il n’y a finalement pas eu d’audience et le juge a renvoyé l’affaire au 12 juin. Il faut dire que lundi, les 5 avocats de l’ancien directeur de cabinet avaient annoncé leur boycott. [RFI]

 

Cameroun - L'eau potable coule à Waza après des années d’exactions de Boko Haram  04/06/2024

Grâce à un premier financement de 1,2 milliard de francs CFA, la commune de Waza dans la région de l’Extrême-nord du Cameroun a été dotée d'un réseau de distribution en eau potable. Une renaissance pour les populations de cette commune durement impactée par les exactions de Boko Haram depuis 2015. 

 

S'il y a un air de fête à Waza lors de la mise en fonction des points d’eau potable au profit des habitants de sept grands quartiers de cette commune dans la région de l’Extrême-nord, c'est aussi la fin d’un long calvaire...La commune de Waza a payé l’un des plus lourds tributs des exactions de Boko Haram. 

 

Pour cette première phase du projet dont le coût est évalué à 1,2 milliard de francs CFA, la commune a bénéficié d’un champ solaire pour renforcer la fourniture de l’offre énergétique dans une vingtaine de villages environnants. 

 

En plus des exactions de Boko Haram, il y a "les contraintes liées au relief, au climat, qui rendaient l’accès à l’eau très difficile, cette réalisation vient soulager énormément les populations de Waza, en particulier concernant l’agriculture et l’élevage", se félicite Zoutene Doufene, directeur général de la planification et de l’aménagement du territoire. [VOA]


Egypte : Madbouli chargé de former un nouveau gouvernement  04/06/2024

Le président égyptien Abdelfattah al-Sissi a reçu le premier ministre Moustafa Madbouli lundi pour discuter de la formation d’un nouveau gouvernement après la démission de l’ancien cabinet qui a subi plusieurs remaniements. Al-Sissi a chargé Madbouli de constituer une équipe compétente et expérimentée afin de répondre aux défis nationaux et internationaux en matière de sécurité. 

 

Les priorités du nouveau gouvernement incluent la poursuite des réformes économiques, avec un accent sur l’augmentation des investissements nationaux et étrangers, la promotion du secteur privé, et la maîtrise de l’inflation. 

 


Sommet Corée du Sud-Afrique: une rencontre pour dynamiser les relations politiques et économiques  04/06/2024

Ce mardi 4 juin s’est ouvert le premier sommet Corée du Sud-Afrique de l’histoire à Séoul. Vingt-cinq chefs d’États et les délégations de 48 pays du continent africain ont fait le déplacement dans la capitale coréenne...

 

L’Afrique et son sous-sol offre des opportunités importantes à la Corée du Sud de diversifier ses approvisionnements en matières premières et en métaux rares. Les minerais sont vitaux pour le développement des industries de hautes technologies et des semi-conducteurs coréens qui sont le fleuron de l’économie du pays. 

 

Le président Yoon Suk-yeol a d’ailleurs fixé dans son discours comme priorité l’augmentation de la coopération dans ce domaine. En contrepartie, la Corée du Sud permettrait un transfert de compétence et des facilités dans les domaines des technologies de pointe, de l’agriculture, mais aussi dans les domaines de l'énergie et les infrastructures...

 

Autre facteur important, la Corée du Nord a, ces derniers mois, fermé certaines emprises diplomatiques en Afrique dans une stratégie de restructuration de ses réseaux. Une aubaine pour Séoul qui pourrait prendre la place laissée vacante sur le continent par son grand rival nord-coréen. [RFI]


Le chef de la diplomatie russe entame en Guinée une nouvelle tournée africaine  03/06/2024

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov est arrivé lundi en Guinée où il entame une nouvelle tournée africaine, ont indiqué les ministères des Affaires étrangères guinéen et russe. C'est sa première visite dans ce pays depuis 2013, selon la diplomatie russe. 

 

Dans la nuit de dimanche à lundi, le chef de la diplomatie russe a été accueilli à l’aéroport international de Conakry par son homologue guinéen Morissanda Kouyaté. Le diplomate russe sera reçu en audience lundi par le chef de la junte qui a pris la tête de ce pays après un coup d'Etat en 2021, le général Mamadi Doumbouya, a indiqué le ministère guinéen des Affaires étrangères. 

 

Selon l'agence Tass, M. Lavrov doit rencontrer des "dirigeants politiques" de ce pays côtier d'Afrique de l'Ouest riche en ressources naturelles, dans le cadre de cette première étape d'une "tournée" africaine. [AFP]


1 2 3 4 5 » ... 81












Inscription à la newsletter