Connectez-vous

Burkina: L’armée reconnaît la mort de civils dans des frappes aériennes contre des « groupes terroristes »  04/08/2022

L’armée burkinabè a reconnu mercredi la mort de civils lors de frappes aériennes contre des « groupes terroristes » dans l’est du Burkina Faso, sans en préciser le nombre, alors que des sources locales parlent d’une « trentaine » de tués. « Des actions de ciblage visant des groupes terroristes responsables de plusieurs exactions ont été effectuées dans plusieurs localités (Djamanga, Djabiga, Mandéni, Bounou, Obiagou, Pognoa-Sankoado) de la région de l’Est » lundi, indique l’état-major de l’armée dans un communiqué.
 
« Au cours de ces opérations qui ont permis de neutraliser plusieurs dizaines de terroristes, les frappes ont malencontreusement causé des victimes collatérales au sein des populations civiles », ajoute l’armée. Les victimes, dont le nombre n’a pas été communiqué par l’état-major, « se trouvaient à proximité d’un repaire terroriste sur l’axe Kompienga-Pognoa » lorsqu’elles « ont malheureusement été mortellement atteintes par des projectiles », souligne le texte. (Sahel-Intelligence)

Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter