Connectez-vous

Un homme est mort en Nouvelle-Calédonie, ont rapporté samedi des médias français.

Samedi 18 Mai 2024

La victime est un père de famille. Celui-ci a tenté de passer une première fois le barrage à Kaala-Gomen avec son fils, mais a essuyé un refus. Il y a eu des échanges de tir lors de sa seconde tentative. Le bilan monte ainsi à six morts depuis le début des émeutes, lundi, précise Franceinfo.

 

Deux personnes ont également été blessées et transférées aux urgences du centre hospitalier du Nord, selon la même source.

La Nouvelle-Calédonie est engagée "sur une voie destructrice", a déploré samedi le gouvernement de l'archipel français, indique le même média.

 

"Des gens meurent déjà, non pas à cause des conflits armés, mais parce qu'ils n'ont pas accès aux soins, pas accès à l'alimentation", s'est ému le ministre local de la Fonction publique, Vaimu'a Muliava, cité par Franceinfo.

 

Il a appelé "à la raison" alors que depuis lundi, la Nouvelle-Calédonie est le théâtre d'émeutes nocturnes qui ont conduit à la mort de six personnes, après le soulèvement des indépendantistes contre une réforme électorale votée à Paris.

 

Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie a recensé 3 200 personnes bloquées en raison de l'absence de vols commerciaux au départ de et vers l'archipel, a-t-il annoncé samedi. La reprise du trafic est à ce stade programmée mardi par Aircalin, mais cette date est très incertaine, car elle est soumise à l'évolution des conditions de sécurité. Air Calédonie, pour sa part, ne propose plus de vols "jusqu'à nouvel ordre", rapporte Franceinfo.

 

La majorité des groupes parlementaires se sont accordés pour demander la création d'une mission de dialogue, précise le média français citant des sources parlementaires.

 

La majorité des groupes s'est également entendue sur un report du Congrès devant conduire à l'adoption de la réforme constitutionnelle, au cœur des tensions, à l'issue d'une réunion réunissant Gabriel Attal ainsi que les présidents des deux chambres du Parlement et des groupes parlementaires, souligne la même source. [AA]

 
Nombre de lectures : 229 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter