Connectez-vous

Trump fait état de nombreux progrès sur le dossier iranien

Mardi 16 Juillet 2019

WASHINGTON (Reuters) - "Beaucoup de progrès" ont été accomplis pour sortir de la confrontation entre les Etats-Unis et l'Iran, a dit mardi Donald Trump lors d'une réunion de son cabinet à la Maison blanche.
 
Le président américain n'a pas donné plus de détails mais son secrétaire d'Etat, Mike Pompeo, a affirmé que Téhéran s'était dit prêt à négocier sur son programme de missiles.
 
Donald Trump a retiré en mai 2018 les Etats-Unis de l'accord de 2015 limitant les activités nucléaires de l'Iran et rétabli de lourdes sanctions contre la République islamique, afin de contraindre Téhéran à une renégociation plus large sur son programme nucléaire mais aussi son programme de missiles et son expansionnisme régional.
 
"On a fait beaucoup de progrès", a déclaré Donald Trump. "Nous voulons les aider. Nous voulons être bons avec eux, travailler avec eux, les aider de toutes les manières possibles, mais ils ne peuvent pas avoir d'arme nucléaire. A propos, nous ne cherchons pas à changer le régime."
Selon Mike Pompeo, "le régime iranien s'évertue à imaginer ce qu'il va faire de son économie, parce que nous sommes terriblement efficaces".
 
"Le résultat, c'est que (...), je crois que c'était hier, ou avant-hier, les Iraniens ont dit pour la première fois qu'ils étaient prêts à négocier à propos de leur programme de missiles. Nous aurons donc cette opportunité, j'espère, si nous continuons à appliquer notre stratégie."
 
Téhéran a jusqu'ici et de manière répétée exclu de négocier avec les Etats-Unis tant que Washington ne lèvera pas ses sanctions. La République islamique déclare que son programme de missiles balistiques est défensif et non négociable.
 
L'Iran continuera à s'affranchir de certains engagements pris dans le cadre de l'accord international de 2015 sur son programme nucléaire, a déclaré mardi le guide suprême de la Révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, qui a reproché aux signataires européens de cet accord de ne pas respecter leurs obligations.
 
Nombre de lectures : 60 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter