Connectez-vous

Trois Camerounaises poursuivies pour espionnage

Vendredi 24 Juillet 2020

Marie Dawandala, Damaris Doukouya, et Marthe Weteya : ces trois jeunes femmes ont échappé à Boko Haram, mais pas à la justice camerounaise. Elles purgent aujourd'hui une longue peine de prison à Mokolo, dans l'extrême nord du Cameroun et risquent la peine de mort. Leur procès s’est ouvert aujourd'hui.  
 
En 2014, les offensives de Boko Haram font rage dans l'extrême nord du Cameroun. Au plus fort de la guerre, trois adolescentes s'enfuient vers le Nigeria voisin. De ce côté de la frontière, la situation n'est pas plus sûre. Les trois filles retournent  dans leur village, à une trentaine de kilomètres de la ville camerounaise de Mokolo. C'est là où les forces de défense et de sécurité du Cameroun viendront les interpeller. Elles seront inculpées d'espionnage et de complicité avec le mouvement djihadiste Boko Haram. Maître Nestor Toko est l'avocat de ces trois jeunes femmes. (DW)
Nombre de lectures : 84 fois












Inscription à la newsletter