Connectez-vous

Tensions sur les Champs-Elysées après le défilé du 14-Juillet

Dimanche 14 Juillet 2019

Tensions sur les Champs-Elysées après le défilé du 14-Juillet
PARIS (Reuters) - Des heurts ont éclaté dimanche après-midi entre manifestants et policiers sur l'avenue des Champs-Elysées, après le défilé traditionnel du 14-Juillet.
 
Des manifestants ont commencé à bloquer avec des barrières la circulation qui venait d'être autorisée sur l'avenue des Champs-Elysées. D'autres personnes vêtues de noir et portant des masques venaient encore grossir les rangs des manifestants.
 
Les policiers tentaient de les disperser avec des grenades de désencerclement et du gaz lacrymogène.
 
La situation contraste avec la commémoration du 14-Juillet qui s'est passée sans encombre. Emmanuel Macron a été hué au moment du passage en revue des troupes sur l'avenue, mais le défilé n'a pas été perturbé.
 
La préfecture de police avait procédé à 13h45 à 152 interpellations pour port d'arme prohibé, violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, détérioration de biens privé ou encore manifestation non déclarées.
 
Parmi celles-ci, se trouvaient des figures connues des "Gilets jaunes" comme Maxime Nicolle et Jérôme Rodriguez, selon le parquet de Paris, ainsi qu'Eric Drouet, selon une source policière.
 
La préfecture avait interdit tout rassemblement de personnes se réclamant de ce mouvement autour de l'avenue des Champs-Elysées, de la place de la Concorde, du musée du Louvre, des Invalides, du Trocadéro et de la Tour Eiffel.
 
Nombre de lectures : 22 fois












Inscription à la newsletter