Connectez-vous

Tensions en Ukraine - Une discussion Biden-Poutine prévue mardi

Samedi 4 Décembre 2021

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Joe Biden ont prévu de s’entretenir en visioconférence mardi, a indiqué le Kremlin, un échange très attendu en plein pic de tensions entre Moscou et l’Occident liées à l’Ukraine.
 
 « Nous confirmons » que cet entretien aura lieu mardi, a déclaré samedi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, cité par l’agence de presse Interfax. L’échange aura lieu « dans la soirée » (en Russie) et sa durée sera « déterminée par les présidents eux-mêmes », a-t-il précisé à l’agence Ria Novosti.
 
L’annonce de cet entretien, que Moscou et Washington préparent depuis plusieurs jours, intervient dans un contexte de vives tensions entre la Russie et les pays occidentaux, qui l’accusent de préparer une invasion imminente de l’Ukraine.
 
Kiev et ses alliés accusent notamment la Russie d’avoir massé des troupes et des chars à sa frontière en prévision d’une attaque.
 
Moscou a plusieurs fois démenti toute velléité belliqueuse et a accusé les pays occidentaux de multiplier les « provocations », notamment en menant des exercices militaires en mer Noire, un espace que la Russie considère comme son pré carré.
 
L’Ukraine est déchirée depuis 2014 par une guerre qui a fait plus de 13 000 morts entre Kiev et des séparatistes prorusses dans l’est du pays. Le conflit a démarré après l’annexion par la Russie de la péninsule de Crimée.
 
Dans ce climat tendu, M. Biden a déclaré vendredi que les États-Unis préparaient un « ensemble d’initiatives » dissuasives pour rendre « très, très difficile à M. Poutine de faire ce que les gens craignent qu’il fasse ».
 
Pour apaiser les tensions, Moscou réclame des « garanties sécuritaires » et notamment l’assurance que l’OTAN ne va pas continuer à s’étendre vers l’est, en particulier avec une adhésion de l’Ukraine.
 
Kiev, de son côté, refuse catégoriquement d’abandonner un tel projet d’adhésion, formellement sur la table depuis 2008, mais resté dans les limbes.
 
Outre l’Ukraine, les sujets de tension entre Washington et Moscou se sont multipliés ces derniers mois, malgré la volonté d’apaisement affichée par MM. Poutine et Biden lors d’un premier sommet, en juin à Genève.
 
Les deux pays se sont notamment lancés dans une nouvelle course aux armements et s’accusent mutuellement d’ingérence. (AFP)
 
 
Nombre de lectures : 108 fois












Inscription à la newsletter