Connectez-vous

Syrie: Merkel condamne les « attaques brutales » contre les forces turques

Vendredi 28 Février 2020

Angela Merkel a condamné vendredi les « attaques brutales » contre les forces turques en Syrie et « appelé à la fin de l’offensive du régime syrien » à Idleb (Syrie), a indiqué le porte-parole du gouvernement allemand.
 
La chancelière et le président turc Recep Tayyip Erdogan sont convenus, lors d’un entretien téléphonique, de « l’urgente nécessité de décider d’un nouveau cessez-le-feu et d’entamer les pourparlers politiques nécessaires dès que possible », a précisé dans un communiqué Steffen Seibert.
 
Mme Merkel a lors de cet entretien « condamné les attaques brutales contre les unités turques et appelé à la fin de l’offensive du régime syrien et de ses partisans », ajoute le porte-parole.
 
La chancelière a en outre promis « la solidarité » de son gouvernement dans « la fourniture d’aide humanitaire aux personnes déplacées » à Idleb.
 
Jeudi, au moins 33 militaires sont morts dans des frappes aériennes attribuées par Ankara au régime syrien dans la région d’Idleb (Nord-Ouest de la Syrie). Ankara a riposté, tuant 20 combattants syriens, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
 
Cette poussée de fièvre risque d’aggraver la situation humanitaire déjà critique à Idleb, où près d’un million de personnes ont été déplacées ces derniers mois par l’offensive qu’y mène depuis décembre le régime de Damas.
 
Vendredi matin, le président russe Vladimir Poutine et M. Erdogan ont eu un entretien téléphonique au cours duquel ils ont exprimé leur « sérieuse inquiétude » de la situation à Idleb et décidé d’étudier la « possibilité de tenir prochainement un sommet », selon le Kremlin.
Nombre de lectures : 84 fois












Inscription à la newsletter