Connectez-vous

RDC: la société civile s'interroge sur le déploiement de la Monusco après la tuerie de Kishishe

Jeudi 8 Décembre 2022

Les autorités congolaises accusent le M23 d’avoir tué mardi 29 novembre plus de 200 civils à Kishishe dans le Nord-Kivu. Ce que les rebelles nient. Une semaine après, Kishishe est toujours sous contrôle du M23 et des appels à une enquête indépendante se multiplient. Des acteurs de la société civile veulent que la lumière soit faite et disent craindre également pour la sécurité des populations restées à Kishishe et alentours.
 
« Quelles mesures ont été prises pour sécuriser les populations locales ? Quelles dispositions ont été prises pour minimiser l’éventualité d’autres attaques ? » Et une question qui revient souvent, c’est « pourquoi la Monusco ne s’est pas encore déployée à Kishishe une semaine après les évènements ? »
 
Contactée par RFI, la mission onusienne n’a pas donné de détails sur son engagement sur le terrain. Elle affirme cependant qu’elle a déployé des casques bleus à Nyanzale et à Rwindi, à proximité de Kishishe. (RFI)
Nombre de lectures : 65 fois












Inscription à la newsletter