Connectez-vous

RDC : des combats éclatent près de la frontière avec le Rwanda, le M23 soupçonné

Jeudi 26 Mai 2022

Des combats ont éclaté mardi 24 mai à une vingtaine de kilomètres au nord de Goma, chef-lieu de la province troublée du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), au lendemain d’accusations rwandaises contre l’armée congolaise, a-t-on appris de sources locales. Certaines de ces sources affirment que des rebelles du M23 (Mouvement du 23 mars), en conflit avec l’armée dans cette province frontalière du Rwanda et de l’Ouganda, ont attaqué une position militaire. D’autres accusent « des Rwandais » d’avoir participé aux combats.
 
Selon des témoignages d’habitants, des tirs d’armes lourdes ont été entendus à partir de 3 heures (1 heure GMT) dans le groupement de Buhumba et ses environs en territoire du Nyiragongo, dans la zone du massif des Virunga autour du mont Mikeno, région connue pour ses gorilles de montagne.
 
Le calme semblait revenu en fin de journée. « Une position des FARDC [armée congolaise] a été attaquée », les villageois se sont enfuis, certains allant vers Goma, d’autres vers le Rwanda, a déclaré à l’AFP Olivier Nzabonimpa, président de la société civile du groupement Buhumba. Selon lui, plusieurs villages « se sont vidés de leurs habitants ». (Le Monde avec AFP)
Nombre de lectures : 74 fois












Inscription à la newsletter