Connectez-vous

RDC - La Conseillère spéciale de l’ONU pour la prévention du génocide alarmée par l’escalade de la violence

Jeudi 1 Décembre 2022

A l’issue d’une visite en République démocratique du Congo (RDC) du 10 au 13 novembre 2022, la Conseillère spéciale des Nations Unies pour la prévention du génocide, Alice Wairimu Nderitu s’est déclarée mercredi profondément alarmée par l'escalade de la violence dans la région des Grands Lacs où un génocide - le génocide de 1994 contre les Tutsis au Rwanda - s'est produit.
 
« La violence actuelle est un signe avant-coureur de la fragilité de la société et la preuve de la présence persistante des conditions qui ont permis à la haine et à la violence à grande échelle d'éclater en un génocide dans le passé », a-t-elle dit dans un communiqué de presse.
 
Sa visite faisait suite à une mission de niveau technique de son bureau qui a établi que les indicateurs et éléments déclencheurs d’atrocités étaient présents en RDC, notamment la diffusion de discours de haine et l’absence de mécanismes indépendants pour y faire face ; la politisation de l'identité ; la prolifération des milices locales et autres groupes armés à travers le pays ; les attaques généralisées et systématiques, y compris des violences sexuelles, contre en particulier les Banyamulenge sur la base de leur appartenance ethnique et de leur allégeance présumée aux pays voisins ; et les tensions intergroupes. (ONU Info)
 
 
Nombre de lectures : 72 fois












Inscription à la newsletter