Connectez-vous

Procès d'un massacre dans l'ouest ivoirien: un ex-chef de guerre accablé par ses victimes

Mardi 6 Avril 2021

"J'ai vu mon mari tué sous mes yeux": une dizaine de femmes ont témoigné jeudi au procès de l'ancien chef de milice Amadé Ouérémi sur la terreur qu'il fit régner dans la ville de Duékoué, théâtre des pires massacres dans l'ouest de la Côte d'Ivoire en 2011, lors de la crise post-électorale. Surnommé "le Seigneur", Amadé Ouérémi, 57 ans, comparaît depuis le 24 mars devant la cour d'assises d'Abidjan, accusé "d'assassinats massifs".
 
Cet ex-chef de guerre, alors en lutte, à la tête de sa milice, contre les milices rivales et forces gouvernementales soutenant le régime du président Laurent Gbagbo, comparait notamment pour des tueries perpétrées le 28 mars 2011 dans le quartier Carrefour de Duékoué, où 817 personnes furent exécutées en une journée, selon la Croix-Rouge, 300 selon l'ONU. Il encourt la prison à perpétuité. (AFP)
 
 
Nombre de lectures : 70 fois












Inscription à la newsletter