Connectez-vous

Malawi : le gouvernement limogé sur fond de scandales de corruption

Jeudi 27 Janvier 2022

Le président du Malawi, Lazarus Chakwera, a limogé lundi l'ensemble de son gouvernement, une décision inattendue s'inscrivant dans le cadre de la lutte anti-corruption. "J'ai dissous l'ensemble de mon cabinet avec effet immédiat, et toutes les fonctions du Cabinet reviennent à mon bureau jusqu'à ce que j'annonce un Cabinet reconfiguré dans deux jours", a déclaré Lazarus Chakwera dans un discours national.
 
Le gouvernement reconfiguré exclura le ministre des Terres, Kezzie Msukwa, qui a été arrêté le mois dernier dans une affaire de corruption. "Il s'agit de lui permettre de répondre aux accusations de corruption dont il fait l'objet devant un tribunal et d'y laver son nom", a déclaré Lazarus Chakwera.
 
Cette décision inattendue fait suite à des réunions tenues la semaine dernière avec deux groupes influents, la Conférence épiscopale du Malawi et le Comité des affaires publiques, qui comprend des groupes religieux jouant le rôle de surveillance du gouvernement.
 
Ces deux groupes ont exprimé leur inquiétude quant à l'indécision du président dans la lutte contre la corruption. L'ECM, une assemblée d'évêques catholiques du Malawi, a déclaré que les autorités devaient veiller à ce que personne ne soit "mis sous pression, intimidé ou influencé" dans sa quête de justice. (AfricaNews/AFP)
 
Nombre de lectures : 70 fois












Inscription à la newsletter