Connectez-vous

Le régulateur ivoirien du cacao suspend des coopératives pour avoir accumulé des fèves

Jeudi 23 Mai 2024

Image d'illustration
Image d'illustration

Le Conseil du café et du cacao (CCC) de Côte d'Ivoire a suspendu une quarantaine de coopératives qu'il soupçonne de faire de la spéculation sur la fève de cacao afin de le vendre à un prix plus élevé à des exportateurs qui peinent à honorer leurs contrats. C'est ce qu'ont déclaré deux sources au sein de l'organisme de régulation. 

 

Les exportateurs, qui ont manqué d'approvisionnement en raison de la maladie du cacao et de conditions météorologiques défavorables, cherchent des moyens d'acheter des fèves pour honorer leurs obligations contractuelles et certains fournisseurs profitent de la situation, ont déclaré les sources. 

 

Les coopératives suspendues et les acheteurs indépendants ont stocké plus de 60 000 tonnes de cacao depuis le début de la mi-campagne début avril, ont déclaré les sources du CCC à Reuters. S'il n'est pas illégal de stocker des fèves, il est en revanche illégal de le faire pour pratiquer des prix plus élevés. 

 

Le cacao a besoin d'une subtile alternance entre ensoleillement et précipitations pour s'épanouir pleinement. La suspension, ordonnée la semaine dernière pour bloquer les transactions de certaines coopératives et cette semaine pour d'autres, est destinée à empêcher les paiements excessifs par les petits exportateurs qui tentent de concurrencer les acheteurs multinationaux de cacao. [VOA avec Reuters]

Nombre de lectures : 205 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter