Connectez-vous

Le gouverneur de Porto Rico démissionne sur fond de contestation

Jeudi 25 Juillet 2019

 
SAN JUAN (Reuters) - Le gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello, a annoncé mercredi qu'il allait quitter ses fonctions, une décision qui intervient après un vaste mouvement de contestation sur l'île provoqué près de deux semaines plus tôt par la publication de messages homophobes et misogynes échangés avec des conseillers.
 
Dans une allocution télévisée, Ricardo Rossello a déclaré que son départ serait effectif le 2 août et qu'il serait remplacé par la secrétaire à la Justice, Wanda Vazquez.
 
Le chef de file du parti Nouveau progressiste, affilié au Parti démocrate américain, avait tenté de calmer la contestation dimanche en annonçant qu'il ne briguerait pas une réélection l'an prochain.
 
Mais les rassemblements, parfois violents, s'étaient poursuivis lundi pour une dixième journée consécutive, la police portoricaine faisant usage de gaz lacrymogène pour disperser des milliers de manifestants qui s'étaient rassemblés dans la capitale San Juan.
 
Le Centre d'investigation journalistique de Porto Rico, organisme à but non-lucratif, a publié le 13 juillet un long rapport dévoilant de nombreux messages à caractère homophobe et misogyne échangés par Rossello et ses plus proches conseillers via un groupe de messagerie en ligne.
 
Ces discussions font apparaître la volonté de l'élite politique de maintenir le contrôle sur une île en crise économique qui peine à se remettre de la série d'ouragans l'ayant frappée en 2017.
 
Le mouvement de contestation s'est étendu à des villes comme Los Angeles, Boston et New York où vivent d'importantes communautés portoricaines.
Nombre de lectures : 55 fois












Inscription à la newsletter