Connectez-vous

Le Sénégal devient un pays producteur de pétrole

Mardi 11 Juin 2024

Image d'illustration
Image d'illustration

Mardi 11 juin 2024, le Sénégal est devenu producteur de pétrole avec l’extraction des premiers barils de la plateforme de Sangomar, indique un communiqué de Woodside Energy. Dans un communiqué publié ce jour, la compagnie australienne, en charge du projet avec le groupe public sénégalais Petrosen, parle de « jour historique » pour le Sénégal qui tient ainsi son « premier projet pétrolier offshore ».

 

Situé au sud de Dakar, le champ en eaux profondes de Sangomar offre une production prévisionnelle de 100 mille barils/jour en attendant sa montée en puissance. Il recèle également du gaz. 

 

Selon Thierno Ly, directeur général de Petrosen Exploration et Production, cité dans le communiqué en anglais, « le début de l’extraction du champ de Sangomar marque le commencement d’une nouvelle ère, non seulement pour l’industrie et l’économie de notre pays, mais surtout pour notre peuple ». 

 

Pour sa part, la directrice exécutive de la compagnie australienne, Megg O’Neill, pointe « un jour historique pour le Sénégal et pour Woodside ». 

 

« Nous sommes fiers des relations que nous avons nouées avec Petrosen, le gouvernement sénégalais et nos principaux entrepreneurs internationaux et locaux pour développer cette ressource d'importance nationale », a-t-elle ajouté. 

 

« La phase 1 du développement du champ Sangomar est un projet plus profond comprenant une installation flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO) autonome d'une capacité nominale de 100 000 barils/jour, ainsi qu'une infrastructure sous-marine conçue pour permettre les phases de développement ultérieures », informe la même source.

 

Arrivée au pouvoir en avril en avril 2024, la nouvelle équipe dirigeante du Sénégal a plusieurs fois annoncé son intention de revoir ou de renégocier les contrats pétroliers et gaziers signés par l’ancien régime. 

 
Momar Dieng
Nombre de lectures : 423 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter