Connectez-vous

« La Chine accélère la transition vers une société propre et sobre en carbone »

Lundi 12 Avril 2021

Vu les défis croissants posés par le changement climatique ces dernières années, le développement durable s’impose à tous les pays comme une réalité de plus en plus grave. La Chine a annoncé solennellement son engagement à atteindre le pic des émissions de CO2 avant 2030 et à atteindre la neutralité carbone d’ici 2060. La Chine, de façon pragmatique, a adopté des mesures et des politiques encore plus vigoureuses pour atteindre ces objectifs, qui sont bénéfiques à l’ensemble de l’humanité.
 
Le 14e plan quinquennal (2021-2025) correspond à la période fenêtre clé pour atteindre le pic des émissions de CO2. Le 14e plan quinquennal a défini des objectifs contraignants, à savoir une réduction de la consommation d’énergie par unité de PIB et une réduction des émissions de CO2 par unité de PIB de 13,5% et 18%, respectivement. Ce plan a déployé des efforts sur tous les fronts pour lutter contre le changement climatique.
 
Au début du 14e plan quinquennal, les villes prennent activement des mesures en faveur du développement vert. Par exemple, Guangdong a introduit un double contrôle: sur la consommation énergétique totale et l’intensité énergétique, dans l’objectif d’atteindre le pic des émissions de CO2 par zone et par secteur. Ayant établi un calendrier et une feuille de route pour la neutralité carbone, Beijing va poursuivre l’ajustement du mix énergétique et la réduction de la consommation énergétique dans les domaines clés, tels que les transports et les bâtiments. La province du Zhejiang a relevé à 20,8% la proportion des énergies non fossiles dans les énergies primaires. La proportion de capacités installées d’énergie thermique doit baisser de 2 points de pourcentage.
 
Les entreprises restent les acteurs principaux pour réaliser des économies d’énergies et réduire les émissions. La société BayiIron & Steel de BAOGANG Group accélère les essais de haut fourneau riche en hydrogène. Une fois réussi, ce projet, qui fait brûler l’hydrogène au lieu du carbone, augmentera considérablement le coefficient d’utilisation du four et réduira pour 30% les émissions de CO2. Atteindre le pic des émissions et la neutralité carbone est déjà le consensus auquel adhèrent un nombre croissant d’entreprises, qui agissent de leur propre initiative. Des entreprises du secteur de l’énergie comme State Power Investment Corporation Limited et China Three Gorges Corporation ont publié leur propre objectif d’atteinte de pic des émissions.
 
“La Chine s’engage fermement sur un développement vert, sobre en carbone et de haute qualité, et donne la priorité absolue à l’écologie ces dernières années, ce qui a jeté des bases solides en faveur de l’atteinte du pic des émissions et de la neutralité carbone”, a dit He Jiankun, vice-président du Comité national d'experts de la Chine sur le changement climatique.
 
“Les lampes sont de plus en plus éco-responsables, puisque nous sommes passés de la lampe à incandescence à la lampe LED, en passant par les tubes à basse consommation d'énergie”, a dit Tan Xiaojun qui choisit ses lampes dans un magasin à la ville de Pingdu de la province du Shandong. En 2011, cinq ministères, y compris la Commission nationale du développement et de la réforme, ont publié la Feuille de route pour le retrait progressif des lampes à incandescence en Chine, ce qui a abouti finalement à l’abandon des lampes à incandescence. La Chine a économisé 48 TWh d’électricité grâce à cette action, ce qui correspond à l’émission de 48 millions de tonnes de CO2.
 
Par les subventions pour les appareils électroménagers peu énergivores et les voitures électriques, la Chine a boosté les achats écoresponsables et favorisé le développement vert des secteurs de l’électroménager et automobile ces dernières années. En 2020, plus de 1,3 million de voitures électriques ont été vendues, en hausse de plus de 10% en glissement annuel.
 
La Chine a déjà atteint à l’avance les objectifs de 2020 en matière de réduction de l’intensité carbone. La Chine a réduit les émissions de CO2 par unité de PIB de18,8%, alors que le 13e plan quinquennal (2016-2020) s’est fixé comme objectif la réduction de17%. Durant le 13e plan quinquennal, la Chine arrive à la 1ère place mondiale en ce qui concerne les capacités installées d’hydroélectricité, d’électricité éolienne, d’électricité photovoltaïque et d’électricité nucléaire en cours de construction. À la fin 2020, la capacité installée d'énergie propre a atteint 1,083 TW, dépassant pour la 1ère fois la capacité installée d'énergie thermique, à 49.2% des capacités installées totales.
Liu Yi et Sun Xiuyan (journalistes au Quotidien du Peuple)
Nombre de lectures : 105 fois












Inscription à la newsletter