Connectez-vous

Italie: deux Américains en procès pour le meurtre d’un carabinier

Mercredi 26 Février 2020

Italie: deux Américains en procès pour le meurtre d’un carabinier
Le procès de deux jeunes Américains accusés du meurtre, l’été dernier à Rome, d’un carabinier intervenu dans le cadre d’un achat de drogue, s’est ouvert mercredi en présence des deux hommes, a constaté l’AFP.
La prochaine audience aura lieu le 9 mars, a décidé le tribunal.
 
Finnegan Lee Elder, le meurtrier présumé, et son ami Gabriel Natale-Hjorth, soupçonné de complicité, sont accusés du meurtre du carabinier Mario Cerciello, 35 ans, qui était en civil au moment des faits et qui a été tué de onze coups de couteau dans un quartier cossu proche du Vatican.
 
« Son assassinat ne peut pas et ne doit pas rester impuni », a réclamé sa veuve, Maria Rosaria Esilio, à la veille de l’ouverture du procès.
 
« Avec la mort de Mario, ma famille à moi aussi est morte car les enfants jamais nés et tous nos rêves l’ont rejoint dans la tombe, de sorte que mon existence s’est réduite désormais à vivre de souvenirs et imaginer comment ça aurait pu être extraordinaire de vivre ensemble », a conclu la veuve dans un message public.
 
Elder a prononcé de loin à ses parents, assis au fond du tribunal, les mots « I love you » (Je vous aime), ont constaté les nombreux journalistes.
 
Il n’a participé qu’à une partie de l’audience au cours de laquelle des questions de procédures ont été évoquées, avant de quitter le tribunal lors d’une pause.
 
« Il est très fatigué et stressé et a demandé de pouvoir s’absenter du reste de l’audience aujourd’hui », a déclaré à l’AFP son avocats Renato Borzone.
 
Selon les enquêteurs, les deux adolescents avaient bu de la bière et des alcools forts, mêlés pour Elder à des anxiolytiques, quand ils ont volé le sac d’un intermédiaire qui les avait mis en relation avec un dealer, après avoir découvert que la cocaïne qu’ils venaient d’acheter était en fait de l’aspirine.
 
Ils réclamaient 100 euros et un gramme de cocaïne pour restituer le sac, mais l’intermédiaire a prévenu les forces de l’ordre.
 
Mario Cerciello, qui rentrait à peine de lune de miel, et un coéquipier, Andrea Varriale, se sont rendus au rendez-vous en civil.
 
Les deux adolescents assurent les avoir pris pour des dealers lors de la brève altercation qui a entraîné la mort de Cerciello, poignardé à plusieurs reprises par Elder.
 
M. Varriale a donné plusieurs versions des événements, la première étant que lui et son coéquipier ont été attaqués par des Nord-Africains. Il a également affirmé qu’ils étaient tous les deux armés, mais l’enquête a démontré par la suite qu’aucun des deux n’était armé, en violation des procédures de la police.
 
Il a assuré aussi qu’ils s’étaient présentés en tant que carabiniers, ce que les accusés nient.
 
Les deux Américains, soupçonnés aussi de tentative d’extorsion pour le vol du sac, risquent la peine de réclusion à perpétuité s’ils sont reconnus coupables. (AFP)
 

 
Nombre de lectures : 69 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter