Connectez-vous

Iran: Annonce de la mort du Président Raïssi et du MAE Amir Abdollahian

Lundi 20 Mai 2024

Le Président iranien Ibrahim Raïssi n'a pas survécu á un accident d'hélicoptère
Le Président iranien Ibrahim Raïssi n'a pas survécu á un accident d'hélicoptère

Le président iranien Ebrahim Raïssi et le ministre des affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian sont morts dans un accident d'hélicoptère.

 

La télévision d'État iranienne a annoncé qu'aucun survivant n'a été constaté dans l'accident de l'hélicoptère transportant le président Raïssi dimanche.

 

Alors que l'épave de l'hélicoptère a été retrouvée après 15 heures de recherche, il a été déclaré que Raïssi et le ministre des affaires étrangères Abdollahian, le gouverneur de Tabriz, Malik Rahmati, et le représentant du dirigeant iranien Khamenei à Tabriz, Mohammad Ali Al-i Hashim, figuraient parmi les personnes qui ont perdu la vie dans l'accident.

 

Deux hauts responsables militaires de l'armée des Gardiens de la Révolution et trois membres d'équipage à bord de l'hélicoptère de Raïssi ont également perdu la vie dans l'accident.

 

- L'épave de l'hélicoptère de Raïssi a été retrouvée grâce au drone "Akinci".

 

Le président Raïssi avait assisté dimanche à la cérémonie d'ouverture d'un barrage à la frontière entre l'Iran et l'Azerbaïdjan.

 

La télévision d'État iranienne a annoncé que l'accident s'était produit lorsque l'hélicoptère de Raïssi avait fait un atterrissage brutal alors qu'il revenait de la région. Le ministre des affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, le gouverneur de la province d'Azerbaïdjan oriental, Malik Rahmati, et l'imam du vendredi de Tabriz, l'ayatollah Ali Hashim, se trouvaient également à bord de l'hélicoptère.

 

Les équipes de recherche et de sauvetage ont indiqué que le travail se poursuivait difficilement en raison des mauvaises conditions météorologiques. L'Iran a demandé à la Türkiye de lui fournir un drone pour mener les recherches aériennes.

 

Le drone turc Akinci, qui a été affecté aux activités de recherche liées au crash de l'hélicoptère, a détecté la source de chaleur provenant de l'épave de l'hélicoptère, et a communiqué ses coordonnées aux autorités iraniennes.

 

La télévision d'État iranienne a annoncé qu'il n'y avait aucun signe de vie à l'endroit où se trouvait l'épave de l'hélicoptère transportant le président iranien Raïssi et le ministre des affaires étrangères Abdollahian.

 

- Qui est le président iranien Ebrahim Raïssi ?

 

Le président Ebrahim Raïssi, connu comme juriste et religieux, est né le 14 décembre 1960 à Mashhad, en Iran.

Après la révolution de 1979, Raïssi a commencé sa carrière en tant que procureur de Kerech en 1981. Ayant connu une ascension rapide, il est devenu procureur général adjoint de Téhéran à l'âge de 25 ans.

 

Raïssi a participé au comité de quatre personnes qui a décidé de l'exécution d'opposants au régime emprisonnés en 1988 sur les instructions du leader révolutionnaire iranien Khomeini.

 

Après la mort de Khomeini, Raïssi, qui a connu une ascension rapide au sein des autorités de l'État sous l'ère d'Ali Khamenei, a occupé le poste de procureur général de Téhéran entre 1989 et 1994. En 1994, il a été nommé à la tête de l'Autorité de surveillance de l'État, poste qu'il a occupé pendant dix ans.

 

Il a été nommé premier chef adjoint du pouvoir judiciaire en 2004. En 2014, il a été nommé procureur général de l'Iran et en 2016, Khamenei l'a nommé président de la Fondation du sanctuaire et du complexe Imam Reza dans la ville de Mashhad.

 

Raïssi, qui était également candidat aux élections présidentielles du 19 mai 2017, a perdu les élections contre le président de l'époque, Hassan Rouhani.

 

Raïssi a été nommé chef du pouvoir judiciaire en mars 2019, après que son prédécesseur, l'ayatollah Amouli Sadeq Larijani, a été démis de ses fonctions par Khamenei et nommé chef du Conseil pour la promotion du Maslahat de l'Ordre.

 

Lors des élections qui se sont tenues en Iran le 18 juin 2021, Raïssi a remporté une victoire écrasante avec 62 % des voix et est devenu le 8e président du pays. Pendant la présidence de Raïssi, une politique étrangère privilégiant les relations avec les pays voisins a été menée. Au cours de cette période, les relations avec l'Arabie saoudite ont été rétablies après 7 ans de rupture.
 

- Le premier vice-président assurera l'intérim

 

L'article 131 de la Constitution iranienne stipule qu'en cas de décès du président ou de non-élection d'un nouveau président, le premier vice-président, nommé par le guide suprême du pays (Ali Khamenei), assumera les pouvoirs et les responsabilités du président.

 

Le conseil, composé du président du parlement, du chef du pouvoir judiciaire et du premier vice-président, c'est-à-dire des chefs des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, est chargé d'organiser le processus d'élection d'un nouveau président dans un délai maximum de 50 jours. [AA]

Nombre de lectures : 185 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter