Connectez-vous

FRAGILITES SECURITAIRES !

Samedi 28 Mars 2020

L’an 2019, la planète terre reçoit un hôte, un étranger du nom de Coronavirus. Les menaces de la pandémie qu’il répand ont ébranlé tout notre système sécuritaire international. Il nous rappelle nos fragilités et  nos insuffisances. Il ne parle pas, il ne se laisse pas voir, il n’aime pas, ne connait pas l’amour, donc n’a pas de sentiment. On ne peut pas le baratiner ni dialoguer avec lui. Il épargne les animaux et les arbres et dicte sa loi aux hommes.
 
Comme un apôtre, il nous livre son message codé. Votre système de solidarité est faible, votre système de santé et votre système immunitaire de même que vos systèmes économique, financier, politique, social, moral, scientifique, technique, …. sont fragiles. Vos systèmes ont exposé plus des deux tiers de la population mondiale à la pauvreté et à la maladie alors que Dieu vous a inspiré les secrets de la science, de la technique et de la technologie pour produire plus et mieux vous nourrir et vous soigner.
 
Vous avez créé un système économique ou ceux qui travaillent, qui apportent de la valeur ajoutée, gagnent moins que ceux qui investissent, qui ne possèdent que les machines. Vous avez fabriqué des milliardaires hors norme qui ne savent que faire de leur richesse irrationnelle et insolente face au spectacle de la pauvreté ambiante. Vous justifiez et légitimez ce système par un système « démocratique »contrôlé par un état au service exclusif de la minorité. Votre système financier basé sur la dette est une escroquerie doublée d’une arnaque au profit d’intérêts particuliers égoïstes. Je ne suis pas surpris que les fréquents effacements de dettes factices n’ont aucun effet nuisible, ils n’apportent ni couleur ni odeur à l’économie.
 
Je vois maintenant les chefs du monde déverser des quantités faramineuses d’argent sorties de je ne sais où pour juguler les effets de la manifestation de ma présence. Pourquoi ne pas le faire plus tôt pour empêcher aux pauvres paysans africains, asiatiques ou latino-américains de couper du bois pour cuisiner et se chauffer en agressant l’environnement, de vivre dans l’insalubrité qui développe des microbes,  de mieux se nourrir pour mieux renforcer leur système immunitaire,…? Des sommes qui en d’autres temps provoqueraient le tollé de certains économistes qui vont crier  au poison de l’inflation et des déficits budgétaires. Tous ces dogmes se sont effondrés en un laps de temps sous le prétexte de « à situation exceptionnelle mesure exceptionnelle ». Mais un poison reste un  poison quel que soit les circonstances normales ou exceptionnelles.
 
Vous avez distribué des inégalités économiques, sociales, scientifiques, techniques et technologiques partout. Vous avez réparti la richesse, le patrimoine scientifique, technique et technologique, la santé, la salubrité, … de manière inégale dans la planète. Les conséquences de cette répartition ont fragilisé votre système sécuritaire. Vos laboratoires qui devraient être disséminés dans le monde entier en mobilisant tous les cerveaux jeunes de tous les pays en faveur de découvertes au profit de l’humanité, sont concentrés dans des mains privées pour gagner de l’argent et continuez à exercer une domination qui se retourne désormais contre vous.
 
Au Sénégal, vous rejetez 65% des jeunes de Terminale qui pourraient apporter leur contribution à la marche du progrès scientifique et technologique à l’avantage de l’humanité. Le savoir scientifique, technique et technologique, la santé, la nourriture doivent être déclarés comme un bien commun accessible à tout humain. Votre système de solidarité international doit être renforcé en le dépouillant de toutes considérations fondées sur des intérêts de pouvoir et d’avoir. Le capital humain mondial accélère le processus de votre convergence scientifique, technique, technologique et économique qui efficace vos inégalités. Il est également une force, une puissance, un pouvoir qui compte pour vous prévenir et vous sauver des catastrophes qui ne cesseront pas de menacer votre existence. Vous n’avez pas le droit de l’affaiblir par des calculs égoïstes.
 
Le système immunitaire humain est mal connu. Une immunité du Noir contre moi-même (coronavirus)est supposée. L’intelligence artificielle, la technologie du big data, la capacité énorme de calcul de vos ordinateurs est en mesure de mettre à votre disposition une quantité insoupçonnable d’informations qui vous permettent de sonder votre potentiel immunitaire.La prise en considération de ces atouts permet d’établir des cartes génétiques des humains, des animaux et des végétaux qui vont ouvrir des perspectives historiques jamais connues par l’espèce humaine sur le plan de la santé, de la nutrition et du développement du vivant. L’humanité est devenue à jamais plus résiliente.
 
Renforcez donc votre système de solidarité en déployant de manière désintéressée des laboratoires modernes dans toutes les universités de tous les pays du nord au sud et de l’est à l’ouest pour votre bien sécuritaire !
 
La trajectoire de la nature de l’homme et de sa dynamique morale a été marquée dans l’histoire par le déterminisme des systèmes de formations sociales, économiques et politiques qu’il a traversé. Votre présent système économique, social et politique a produit un modèle d’homme caractérisé par une nature égoïste et individualiste. L’avoir et le pouvoir constituent vos seules boussoles de valorisation et de reconnaissance. Accumulons la richesse et concentrons le pouvoir jusqu’à la misère et l’oppression de la majorité des êtres humains, c’est ce que vous dicte la voix silencieuse de votre cœur.
 
Le savoir, le talent, le mérite plus valorisants pour consacrer la reconnaissance de l’individu sont relégués au second plan. Le savoir est une vertu et une valeur qui se médiatisent tandis que l’avoir et le pouvoir sont immédiats, sautent à l’œil nu. Votre société est une société qui ne cesse de subir la dictature des yeux. L’homme désintéressé, qui fait « nguiryalla » disparait et cède la place à l’homme qui n’agit et ne bouge que lorsqu’il est intéressé ou motivé tout en restant visible. Le mensonge, l’hypocrisie, la malhonnêteté, la tricherie, la tromperie, la jalousie, la méfiance,… sont devenus vos moyens de réussir. Ils disqualifient la vérité, l’honnêteté, la confiance, la solidarité qui sont présentées comme incommodes dans cette société de compétition et de rivalité dans laquelle vous êtes piégés.
 
Vous vivez une crise de confiance qui accélère et révèle votre crise d’humanité. Vous vous accusez mutuellement de m’avoir inventé. L’idée même d’y penser et de se l’accuser mutuellement dévoile la profondeur de votre crise d’humanité. Comment un être humain peut imaginer dans sa tête commettre un crime aussi odieux contre l’espèce humaine au nom de ses intérêts personnels ou de groupe? Accuser quelqu’un d’en être capable procède de la même logique. Votre humanité est sérieusement mise en question. Vous devez renouveler la base de votre humanité, autrement dit, de votre nature et de la dynamique de votre morale. Eteignez  tous ces feux qui consument votre substance humaine : la pauvreté, la maladie, les inégalités sociales et économiques, la richesse insolente, l’égoïsme, l’individualisme, la jalousie, …Je vous remercie de m’avoir écouté.
 
Notre système sanitaire et notre système de pouvoir d’achat sont malades et incapables de prévenir et de guérir la faim, la pauvreté et la maladie. Le projet de revenu de base généralisé (RBG) associé à une assurance maladie obligatoire (AMO) que nous proposons depuis 2008 mérite d’être réhabilité comme une réponse incontournable pour assurer une sécurité sanitaire et alimentaire aux populations. Outre le modèle financier du système sanitaire que représente l’assurance maladie obligatoire, la mise en œuvre de ce projet aurait doté à l’état du Sénégal au moins d’un système d’informations qu’il n’a jamais connu dans son histoire. Tous les citoyens et résidents étrangers seraient identifiés par un numéro même le bébé qui vient de naître et les revenus comptabilisés. Cela n’est qu’une partie infime des données que l’on peut tirer de ce système d’informations. Il est connu et reconnu que la ressource information est nécessaire à la qualité et à l’efficience de la gouvernance démocratique.  Si l’état peine à mettre en œuvre son plan de sauvetage social, c’est bien en partie à cause de l’absence d’un tel système d’informations fiable.
 
Les états ne peuvent pas être pauvres. C’est l’organisation technique du système financier qui les rend pauvres et endettés. Maintenant que tous ces verrous techniques se desserrent, émerveillez- vous avec moi des flots de billets de banques qui inondent la planète. D’où viennent-ils subitement ? Des taux d’intérêt nuls ou négatifs, de la planche à billets ou du quantitative easing, son nom moderne. Toutefois, le revenu de base généralisé se dessine aujourd’hui, du moins momentanément, comme le vaccin socioéconomique miracle contre le coronavirus. Tous les Etats sont en train de le réhabiliter d’une manière ou d’une autre. Pourquoi ne pas l’éterniser au grand bonheur des pauvres, victimes de notre « parfait » mais perfectible système ?! La machine de la production a failli, mais la machine de la consommation plus résistante continue à fonctionner pour empêcher toute l’économie de s’effondrer.
 
Si tous les pays s’étaient mis au revenu de base généralisé et à l’assurance maladie, on serait mieux préparé à affronter de tels événements dramatiques mais aussi on n’assisterait pas à un tel chamboulement budgétaire dont les conséquences après choc sont imprévisibles. Installer le RBG-AMO revient à mettre en place un coussin social pour amortir des chocs éventuels (tel que corona) au lieu de donner brusquement et brutalement des coups de pied violents au moteur (économique) en panne qui entraîneraient des dysfonctionnements économiques et financiers incalculables.
 
L’histoire de la répartition des revenus et des richesses a été profondément marquée par le déterminisme politique. La dynamique de la répartition des revenus et des richesses n’a jamais obéit à de purs mécanismes économiques, voire à un déterminisme économique exclusif. De la révolution américaine de 1776 à la révolution bolchevique de 1917, en passant par la révolution française de 1789, la révolution européenne de 1848, la protection sociale de Bismark de 1883, le premier mai de 1886 aux USA, la protection sociale de William Beveridge de 1946 après le choc de la deuxième guerre mondiale associée à la déclaration des droits de l’homme de 1948 pour ne citer que ceux-là, l’histoire de la répartition de la richesse et des revenus a toujours été impactée directement ou indirectement par des mouvements politiques, syndicaux ou sociaux.
 
Changeons nos mentalités politiques et économistes conservatrices pour prendre en charge les besoins de notre sécurité commune qui vient d’être sérieusement mise en cause par COVID-19.Espérons que le choc du Corona nous apporte la bénédiction du revenu de base généralisé (RBG) associé à l’assurance maladie obligatoire (AMO) pour un monde plus sécurisé.
 
Nous sommes à la croisée des chemins. Il nous faut inventer notre avenir. Le 21e siècle est un siècle de rupture. Il boucle 2000 ans de civilisation. Il ferme un cycle d’histoire de la pensée et de l’action. Faut-il donc renouveler la pensée, les méthodologies et les habitudes face aux modèles socioéconomiques usés et vieillots des politiciens et des économistes ? Oui, il nous faut renouveler notre réflexion et notre pratique pour réorienter notre histoire et notre destin dans le cadre d’un nouvel ordre sécuritaire bâti sur le progrès social et économique, la démocratie, la paix et le bien-être écologique. Ayons confiance à la force de notre idée. L’histoire est la manifestation de l’idée, l’histoire est une idée, disait Hegel.
 
Merci Corona de nous apporter et de nous abreuver de cette sagesse. Mais nous vous prions de quitter notre planète. Vous n’êtes pas le bienvenu. Nous vous avons identifié. Vous ne pouvez pas nous échapper. Si vous courez nous courons, si vous sautez nous sautons, si vous plongez dans les mers, les fleuves et les océans nous plongeons, vous ne passerez pas Corona!
 
Dr. Abdoulaye Taye
Enseignant-chercheur à l’Université Alioune Diop
Initiateur du RBG-AMO
Opérateur politique
Nombre de lectures : 108 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter