Connectez-vous

FMI: La DG Kristalina Georgieva rempile

Dimanche 14 Avril 2024

Kristalina Georgieva
Kristalina Georgieva

Le conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI), a annoncé vendredi que sa directrice générale, Kristalina Georgieva, avait été désignée, "par consensus", pour rester à la tête de l'institution pour un deuxième mandat de cinq ans.

 

Le nouveau mandat de Mme Georgieva, qui était la seule candidate désignée à sa propre succession, débutera au 1er octobre 2024, à l'issue de celui en cours, a précisé le FMI dans un communiqué.

 

"En prenant cette décision, le conseil reconnaît la solide direction de Mme Georgieva durant son mandat, tenant le cap malgré une série de chocs mondiaux majeurs. Mme Georgieva a mis en place la réponse sans précédent du FMI face à ces chocs", ont commenté Afonso Bevilaqua et Abdullah BinZarah, membres du conseil cités dans le communiqué.

 

"Je suis extrêmement reconnaissante de la confiance et du soutien du conseil, qui représente nos 190 membres, et honorée de pouvoir poursuivre ma mission à la tête du FMI en tant que directrice générale", a aussitôt réagi Kristalina Georgieva dans un communiqué séparé.

 

Economiste bulgare née en 1953 à Sofia, Mme Georgieva est la patronne du FMI depuis octobre 2019, après avoir été directrice générale de la Banque mondiale (BM) pendant près de trois ans.

 

Avant de rejoindre les institutions financières internationales, Kristalina Georgieva a été commissaire européenne pendant six ans, d'abord en charge de la Coopération internationale sous la présidence de José Manuel Barroso, puis du Budget et des ressources humaines sous celle de Jean-Claude Juncker, avant de devenir vice-présidente de la Commission de fin 2014 à fin 2016.

 

La reconduction de Mme Georgieva vient clore le processus de désignation du nouveau directeur général du FMI, qui avait été lancé le 13 mars dernier et devait durer initialement jusque fin avril.

 

Mme Georgieva est ainsi confirmée à son poste avant le début des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale, qui seront lancées mardi avec la publication de l'actualisation du rapport sur l'économie mondiale (WEO) et dureront jusque vendredi.

 

Traditionnellement, le directeur général du FMI est le candidat proposé par les pays européens, alors que le président de la BM est le candidat proposé par les Etats-Unis. Un partage que les principaux pays émergents, à commencer par la Chine et l'Inde, remettent de plus en plus ouvertement en cause.

 

Mais la répartition du capital de ces deux institutions donne toujours une force prépondérante aux Etats-Unis et à l'UE.
 

Ce processus a lieu un an après la désignation du nouveau président de la BM, Ajay Banga, à l'issue d'une procédure similaire consécutive à la démission de son prédécesseur, David Malpass.

 

Désigné par les Etats-Unis, M. Banga, né en Inde mais citoyen américain, avait été le seul candidat proposé par les Etats membres de la Banque. [AFP]

 

Nombre de lectures : 348 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter