Connectez-vous

ALGERIE : 230 pompiers sanctionnés pour avoir manifesté

Mardi 4 Mai 2021

Le ministère algérien de l’Intérieur a annoncé lundi 3 mai suspendre et poursuivre en justice 230 pompiers ayant manifesté la veille à Alger pour l’amélioration de leurs conditions de travail et salariales, dans un climat social dégradé. Cette décision est susceptible d’attiser les tensions sociales qui ne cessent de s’accumuler depuis plusieurs semaines en Algérie. « Ces 230 agents [de la Protection civile] sont suspendus dans un premier temps puis, dans un deuxième temps, ils seront poursuivis en justice pour avoir enfreint la loi », a promis un communiqué du ministère de l’intérieur.
 
Ils sont accusés d’avoir enfreint le « statut particulier des fonctionnaires appartenant aux corps spécifiques de la Protection civile ». Les sapeurs-pompiers, comme les policiers, n’ont pas le droit de grève ni celui de manifester. … « Nous connaissons la réglementation. Nous demandons juste nos droits », a-t-il plaidé. Les pompiers se plaignent que leur salaire de base n’est que de 15 000 dinars, alors que le salaire national minimum garanti (SNMG) est de 20 000 dinars (quelque 125 euros) depuis 2020.
Nombre de lectures : 88 fois













Inscription à la newsletter