Connectez-vous

Togo: silence pesant trois mois après la mort suspecte d'un officier supérieur  12/08/2020

L'enquête ouverte en mai après la mort suspecte d'un officier supérieur de l'armée togolaise au lendemain de l'investiture du président Faure Gnassingbé, piétine toujours, suscitant la suspicion de la société civile.
 
Le lieutenant-colonel Bitala Madjoulba, commandant du 1er Bataillon d'intervention Rapide (BIR), avait été retrouvé mort dans son bureau le 4 mai 2020 au matin et l'autopsie du corps avait révélé une blessure par balle.
 
Ce militaire à la prestigieuse carrière faisait partie du cercle restreint réunissant les hauts gradés les plus proches de Faure Gnassingbé. Le président togolais est arrivé au pouvoir en 2005 après la mort de son père, le général Gnassingbé Eyadéma, qui a dirigé le pays d'une main de fer pendant 38 ans. AFP

Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter