Connectez-vous

TUNISIE : un système original de culture sur sable menacé par les dérèglements climatiques  16/04/2021

Pommes de terre, laitues et oignons poussent sur des parcelles sableuses en bord de mer : dans une bourgade du nord de la Tunisie, des agriculteurs s’efforcent de préserver une technique ancestrale mais délicate d’irrigation, à l’importance accrue face aux pénuries d’eau.
 
«Ce n’est pas une terre qu’on cultive pour le profit, mais pour l’art et le plaisir», clame Ali Garci, un instituteur à la retraite de 61 ans, qui exploite un hectare de terrain hérité de sa famille à Ghar el Melh, village de pêcheurs situé à une soixantaine de kilomètres de Tunis. Les «ramlis», ces parcelles sablonneuses créées au XVIIe siècle par la diaspora andalouse pour palier le manque de terres cultivées et d’eau douce, s’étendent sur environ 200 hectares.
 
Ils ont été inscrits l’an dernier au patrimoine agricole mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui les considère comme «uniques au monde». Une façon d’encourager les quelque 300 agriculteurs à prendre soin de ce patrimoine menacé, alors que peu de jeunes sont prêts à prendre la relève. (Le Monde avec AFP)

Nouveau commentaire :















Inscription à la newsletter