Connectez-vous

SOUDAN : les jeunes ne lâchent rien  11/06/2021

Après trois décennies au pouvoir, l'ex-président Omar el-Béchir a été évincé. En avril 2019, son régime n'a pas pu résister au soulèvement populaire qu'il a pourtant essayé de réprimer de la plus dure des façons dès son amorce, entraînant un lot important de victimes. Depuis, les familles des nombreux morts et disparus ne cessent de réclamer justice.
 
Les autorités de transition, des civils et des militaires, ont promis que justice serait rendue. Une commission a lancé une enquête indépendante sur ce qui s'est passé un peu partout dans le pays. Problème : ses conclusions n'ont toujours pas été rendues. Il faut dire que la pression que subit le gouvernement du fait des défis économiques à relever est vraiment très forte et a tendance à reléguer les autres problèmes au second plan.
 
Ayant hérité d’un État en banqueroute et accablé par les conséquences des sanctions internationales, le nouveau gouvernement, mis en place pour assurer une transition correcte vers un nouveau régime, plus libre et plus démocratique, patauge. (Le Point)
 
 
 

Nouveau commentaire :















Inscription à la newsletter