Connectez-vous

S'il était Premier ministre, Johnson n'interviendrait pas en Iran  16/07/2019

LONDRES (Reuters) - Boris Johnson, donné favori à la succession de Theresa May, a déclaré lundi qu'il ne soutiendrait pas une intervention militaire contre l'Iran si les Etats-Unis décidaient d'en conduire une.
 
"Si j'étais Premier ministre, est-ce que je soutiendrais une action militaire contre l'Iran ? La réponse est non", a-t-il déclaré lors d'un débat organisé par le quotidien The Sun et TalkRadio.
 
Un an jour pour jour après le retrait américain qui a ouvert la voie au rétablissement et au durcissement des sanctions, l'Iran a commencé le 8 mai à s'affranchir des engagements pris dans le cadre de l'accord de Vienne, ce qui exacerbé les tensions entre Téhéran et Washington et laisse craindre le déclenchement d'un conflit régional.

Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter