Connectez-vous

Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, a quitté l’Espagne pour l’Algérie  02/06/2021

Le chef du Front Polisario, dont la présence en Espagne a provoqué une crise majeure entre Madrid et Rabat, a quitté l’Espagne dans la nuit à destination de l’Algérie, a-t-on appris mercredi 2 juin auprès d’une source gouvernementale espagnole. Le ministère des affaires étrangères avait annoncé mardi soir que Brahim Ghali allait quitter l’Espagne depuis l’aéroport de Pampelune, dans le nord du pays, sans préciser la destination de l’appareil.

Alger est le principal soutien du Front Polisario, mouvement qui milite pour l’indépendance du Sahara occidental et qui est l’ennemi juré de Rabat. Le départ de Brahim Ghali est intervenu après la décision d’un juge espagnol – qui l’a entendu mardi dans le cadre de deux plaintes le visant pour « tortures » et « génocide » – de ne prendre aucune mesure coercitive à son encontre, alors que les plaignants réclamaient la confiscation du passeport de M. Ghali et sa détention provisoire.
 
Ce juge a justifié sa décision par le fait que « le rapport de l’accusation […] n’a pas apporté d’indices » montrant que le chef du Polisario soit « responsable d’un délit ». (Le Monde avec AFP)

Nouveau commentaire :















Inscription à la newsletter