Connectez-vous

Afrique de l'Ouest: l'opération anti-terroriste «Koudanlgou 4» a permis l'arrestation de 300 suspects  01/12/2021

Au Burkina Faso, les autorités font le bilan de l’opération militaire conjointe entre le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Togo et le Ghana qui s’est déroulée du 21 au 27 novembre. Durant cinq jours, environ 5 720 soldats ont mené des patrouilles de part et d’autre de leurs frontières communes.
 
Planifiée et lancée au Burkina, cette opération « Koudanlgou 4 zone 2 » a permis d’interpeller 300 suspects dans le cadre de la lutte contre la progression du phénomène terroriste et des menaces à la sécurité nationale des pays membres de l’Initiative d’Accra. Les forces burkinabè, ivoiriennes, togolaises et ghanéennes ont interpellé 300 suspects, parmi lesquels des individus recherchés par les services de sécurité.
 
Plusieurs armes et des munitions ont été également saisies. « Ces activités de sécurité ont permis d'interpeller plus de 300 suspects, dont plusieurs étaient recherchés par nos services de renseignements, et saisir 53 armes à feu et d'importantes quantités de munitions, une importante quantité d'explosifs et de dynamites » ou encore « 144 moyens roulants, véhicules et motocyclettes », a égrené Maxime Koné, ministre burkinabè de la Sécurité. (RFI)
 

Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter